Publié par : Sibylline | décembre 19, 2013

Chasse aux capsules d’œufs de raies (île d’Oléron, Charente-Maritime)

La plage se savoure aussi en hiver. © Photo Corine PELLETIER

La plage se savoure aussi en hiver. © Photo Corine PELLETIER

19 Décembre 2013 (Corinne Pelletier). Cette année, le ramassage des capsules d’œufs de raies dans le bassin Marennes-Oléron a été un véritable succès. Plus de 30 000 capsules ont été ramenées lors d’environ 250 récoltes différentes (et l’année n’est pas encore achevée) par l’association Iodde-CPIE (Ile d’Oléron Développement Durable Environnement).

De nouvelles plages ont été prospectées régulièrement, un suivi régulier a notamment été mis en place sur la plage de la Jonchère devant le local de l’association… Les informations transmises à l’Apecs (l’association qui gère le programme Capoera) ont ainsi été riches en enseignements pour connaître les lieux de ces échouages, les saisons et les espèces concernées. Il en ressort que l’île d’Oléron (en tout cas pour certaines plages) apparaît désormais comme un des lieux « d’échouage massif » de capsules. Nombreuses ont, en effet, été les récoltes de ces deux derniers mois à atteindre les plusieurs centaines de capsules, voire dépasser le millier.

Grand ramassage samedi

« L’Apecs nous a sollicités afin d’organiser des ramassages collectifs de capsules pour mieux connaître ce phénomène », précise Aurélien Privat, un des permanents d’Iodde : « Nous proposons à toutes les personnes intéressées de participer ce samedi 21 décembre à un premier ramassage collectif des capsules sur les plages oléronnaises ». L’idée étant de viser principalement les zones d’échouages importants, à savoir les plages de la côte ouest entre Chaucre et la Perroche et la côte brennaise (notamment entre les Normands et Planginot) et d’organiser un ramassage de l’ensemble de ces plages durant la même journée (un peu sur le même principe que les comptages collectifs de pêcheurs à pied).

Pour y participer, le public est incité à venir se promener sur un secteur de plage samedi autour de la basse mer (entre 10 h 30 et 14 h 30-15 heures, c’est-à-dire en revenant du marché, en promenade digestive…), y ramasser toutes les capsules sur ce tronçon de plage : raies, roussettes et fragments compris (n’hésitez pas à prendre de grandes poches) et à les apporter ensuite au local de l’association (local temporaire à Boyard), où elles seront comptées et identifiées.

Capsule d'oeuf de raie. © S. Pianalto / Agence des aires marines protégées

Capsule d’oeuf de raie. © S. Pianalto / Agence des aires marines protégées

Capsule d'œuf de raie tachetée (Leucoraja ocellata) contenant un embryon au début de son développement.

Capsule d’œuf de raie tachetée (Leucoraja ocellata) contenant un embryon au début de son développement. Cliquez sur la photo pour en savoir plus sur le développement embryonnaire.

Source

Principe du programme CapOeRa (Capsules Oeufs de Raies)

Advertisements

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :