A propos

Sibylline – Médecine vétérinaire, Recherche, Education consacrées à la faune marine et à son milieu

La mission de Sibylline – centre de faune sauvage marine, est de secourir les animaux échoués, en détresse, en intervenant de manière humaine et rationnelle et dans le respect des règles sanitaires de base. L’hospitalisation des animaux : oiseaux marins, dauphins et baleines, tortues, requins…  permet de progresser dans la connaissance de la médecine et de la biologie de ces animaux. Sibylline, à travers ses protocoles de recherches clinique et fondamentale, par ses études d’impact des activités humaines sur les animaux marins et par son volet éducatif, contribue à la préservation de la biodiversité.
Visitez le site de Sibylline pour savoir comment soutenir la protection des animaux marins (baleines, dauphins, tortues, requins…) et lutter contre ceci :

 

Nos actions sur le terrain :

– former des secouristes prêts à intervenir en cas d’échouage, de manière à ce que sauveteurs et animaux ne soient pas mis en danger par de mauvaises pratiques.
Dans le cas de dauphins ou cétacés, un échouage est une urgence absolue, d’où la nécessité de ne pas perdre une seule seconde.

– former les vétérinaires des communes littorales à intervenir sur la faune marine, notamment sur les cétacés. On ne s’improvise pas « médecin de baleine », on se forme

– Intervenir médicalement à chaque échouage d’animal découvert sur la plage

– Ile de la Réunion : découvrir et identifier les sources de pollution qui pourraient expliquer la présence de requins bouledogues, espèce incriminée dans les accidents

– développement de répulsifs de requins :  travailler sur l’absence d’effets secondaires négatifs de ces dispositifs. Ce n’est pas parce que cela fonctionne que l’on ne doit pas envisager les dommages collatéraux potentiels.

– identifier les cosmétiques contenant du squalène de provenance animale (foie de requins), déterminer la cytotoxicité (pouvoir cancéreux sur les cellules) de chaque produit et proposer un guide de la consommation

A l’étranger : rôle de conseil ou intervention à l’international : Amérique centrale, Amérique du Sud, Europe, etc…

La recherche de fonds sert, outre les interventions précédentes, à financer :

– la réparation et la transformation d’un bateau offert à l’association en hôpital pour la faune marine

– financer du matériel d’intervention sur les plages et d’hospitalisation in situ (côte)

– financer du matériel portable vétérinaire : appareil radio, échographe, laboratoire d’hématologie et biochimie, caméra thermique, appareil à ultra-sons, appareil d’anesthésie gazeuse

– financer un appareil portable de transformation des macro-déchets plastiques en pétrole. La pollution par les plastiques est dramatique pour la faune marine.

– réaliser des films d’éducation

Pourquoi donner ?

Sibylline – Faune marine est reconnue d’intérêt général. Véritable mission de long terme, votre don nous est vital. Il n’y a pas de petit don, comme il n’y a pas de petit geste !

Faire un don

Pour les particuliers imposés en France, les dons bénéficient d’une réduction d’impôt sur le revenu égale à 66% de leur montant dans la limite de 20% du revenu net imposable (loi du 1er août 2003 publiée au Journal officiel du 2 août). Ainsi, un don de 100 euros ne vous revient qu’à 34 euros.
Pour les particuliers imposés en France et soumis à l’ISF, les dons bénéficient d’une réduction d’impôt égale à 75% de leur montant. Ainsi, un don de 1 000 euros ne vous revient qu’à 250 euros.

Pour les entreprises, les dons bénéficient d’une réduction fiscale de 60 % relative au mécénat, dans la limite de 5/1 000 du chiffre d’affaires selon l’article 238 bis du Code général des impôts. Ainsi, un don de 2 000 euros ne vous revient qu’à 800 euros.

%d blogueurs aiment cette page :