Publié par : Sibylline | juin 8, 2019

Semaine/journée mondiale de l’océan : stop à la cruauté animale !

8 Juin 2019. Trois événements vous sont proposés afin que chacun puisse agir à son niveau, selon ses moyens.

Libérez les orques et les bélougas de Russie

Signez la pétition afin que soient enfin relâchés les orques et bélugas de Russie, prisonniers depuis plus de dix mois dans la baie de Srednyava. Les animaux sont toujours aux mains de leurs geôliers malgré tous les avis scientifiques qui ont décidé qu’ils ne les relâcheraient pas. Afin d’être confortés dans leurs décisions, chaque jour qui passe voit l’imprégnation des animaux par l’homme grandir. Ainsi, cette semaine, des excursions de plus de cent personnes ont été organisées au sein des enclos, avec venue d’écoles, etc… Chaque jour, les animaux sont alimentés par la main de l’homme, de poissons morts, et sont domestiqués. La presse russe tente de calmer la colère et l’incompréhension, notamment des associations russes qui ont mis la situation sous le feu des projecteurs. La nouvelle version est donc que les animaux seront relâchés en Juillet ou Août mais dans un endroit encore indéterminé : la baie où ils sont actuellement ou celle où ils ont été capturés. S’ils sont relâchés dans la baie de  Srednyava, ils reviendront inévitablement se nourrir auprès des humains dont il est impératif de les extraire dès maintenant.

L’argument avancé pour ne pas les libérer dans leur baie d’origine est le coût financier que représenterait leur transport. Dans le même temps, il faut savoir que les commanditaires chinois des animaux facturent des frais de retard de livraison qui sont astronomiques en plus de la perte de la vente des animaux pour les pêcheurs russes.

La pétition contient donc la lettre, avec les demandes inhérentes à ce qui précède, qui sera envoyée respectivement aux présidents russe et chinois, car pour l’instant, la Chine n’est absolument pas inquiétée par ce qui se passe en Russie et continue à bétonner à tour de bras de nouveaux delphinariums. Cela signifie donc que de nouveaux animaux seront capturés dans leur milieu sauvage.

Chaque signataire de la pétition peut, afin d’appuyer la lettre, l’envoyer aux deux ambassades (russe et chinoise) de son pays, par courrier.

PETITION : Free Russian whales – Свободу Косаткам и Белухам

 

Phoques décapités du Finistère : constituez-vous partie civile

Des phoques décapités à Concarneau / © DR

L’histoire a été relayée ici : Phoques décapités : plusieurs personnes identifiées (Finistère)

La biodiversité relève du patrimoine national. Chaque citoyen a donc un intérêt à agir pour sa défense et peut se constituer partie civile. Vous trouverez un modèle de courrier, en suivant ce lien : https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/13935-modele-de-lettre-constitution-de-partie-civile-dans-un-proces-penal, à adapter à la situation et vous pourrez, si vous le souhaitez, demandez des dommages et intérêts

En cas de difficultés à rédiger le courrier, n’hésitez pas à nous contacter : contact @ sibylline.org (tout attaché)

Le dossier a été enregistré au parquet sous la référence n° 19143000005. Le courrier est à adressé au TGI de Quimper – Bureau d’ordre – Al’attention du service de l’audiencement correctionnel – 48 A, quai de l’Odet – 29107 Quimper cedex.

L’audience aura lieu le 13/01/2020 à 10 h.

Le courriel est : tgi-quimper @ justice.fr (sans espaces) si nécessaire.

 

Un hôpital pour les animaux marins

On n’emmène pas son chien malade se faire soigner chez son assureur !

Laissez agoniser des animaux ou faire semblant de les soigner parce que l’on croit avoir des compétences relève de la maltraitance et de la cruauté. Pour cette raison, il est grand temps que la médecine des animaux marins soit confiée à la seule profession habiliter à l’exercer, à savoir vétérinaire, qui plus est formés à la faune marine. De même, un lieu pour pratiquer les autopsies (et non des dissections, compétence des biologistes qui ne sont pas aptes à établir un diagnostic lésionnel) et ainsi comprendre ce qui se cache réellement derrière une surmortalité, est indispensable.

Hôpital pour la faune marine (Mimizan-plage, 40200)

Informations et page de collecte se trouvent ici (lien)

 

Le bateau hôpital est également dans la même lignée et ce projet peut-être soutenu en donnant vos gouttes au projet (lien). Son parrain est le philosophe et écrivain Frédéric Lenoir.

Cf. Petit bouton pour grande épidémie…écolo-solidaire ! (Sibylline océans/Lilo)

 

Et n’oubliez pas l’opération cristal lancée l’an passé et qui est valable tous les jours de l’année

Au regard des services écoystémiques rendus par l’océan, l’ONG Sibylline a demandé à l’ONU que soit instaurée la semaine de l’océan et non plus la journée de l’océan.

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :