Publié par : Sibylline | mai 11, 2019

Phoques décapités : plusieurs personnes identifiées (Finistère)

Des phoques décapités à Concarneau / © DR

9 Mai 2019. La gendarmerie maritime de Concarneau a annoncé qu’elle avait « identifié des personnes » qui pourraient être à l’origine de la décapitation de deux phoques dans le Finistère.

Le 25 avril, la gendarmerie maritime de Concarneau (Finistère) avait lancé un appel à témoins après la découverte, ces derniers mois, d’une tête et de deux corps de phoques à Concarneau et à Trégunc. Pour Gautier Paris, le directeur d’enquête, les animaux avaient été « volontairement décapités à l’aide d’un objet tranchant ».

Depuis, l’enquête a avancé. Les gendarmes ont annoncé, ce jeudi 9 mai, qu’ils avaient « identifié des personnes contre lesquelles il existe un faisceau de présomptions les mettant en cause dans les faits de « capture non déclarée, transport et destruction non autorisée d’espèce animale non domestique protégée ».

L’affaire est désormais entre les mains du Parquet de Quimper.

Ndlr Sibylline : elle le sera dans dix jours, l’enquête n’étant pas encore terminée. Sibylline océans va donc se constituer partie civile et invite tous les citoyens à faire de même, afin d’appuyer dans le sens d’une prise de conscience et de peser dans la balance judiciaire. Si vous souhaitez davantage d’informations sur la procédure à suivre, n’hésitez pas à nous contacter.

Plus d’infos : Finistère. Deux phoques retrouvés décapités, la gendarmerie maritime lance un appel à témoins (lien)

Source

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :