Publié par : Sibylline | avril 30, 2018

Des chercheurs permettent d’écouter baleines et dauphins en direct sur Youtube (Californie, Etats-Unis)

Crédit : NOAA

30 Avril 2018 (Anne-Sophie Tassart). Des chercheurs américains, fascinés par les bruits enregistrés par l’un de leurs hydrophones, ont décidé de partager avec le public ces sons. Ils peuvent être écoutés en direct sur la plateforme Youtube.

Les bruits de l’océan sont désormais à portée d’oreille  – ou plutôt d’enceintes -, de n’importe qui. Depuis avril 2018, des chercheurs du Monterey Bay Aquarium Research Institute (MBARI) proposent aux internautes d’écouter les sons entendus à pas moins de 900 mètres de profondeur. Leur secret ? Un hydrophone (microphone destiné à une utilisation aquatique) placé à 30 km de la Baie de Monterey située au large de la Californie (Etats-Unis). Celui-ci enregistre et diffuse ensuite sur Youtube l’ambiance acoustique de son environnement. Le tout est diffusé sur la plateforme de partage avec un léger décalage (20 minutes) le temps que les données soient enregistrées et traitées. Ainsi, si le direct est arrêté, il suffit d’attendre (normalement) une trentaine de minutes avant qu’il ne redémarre.

Écouter les vocalisations des baleines ou des dauphins

L’internaute pourra ainsi entendre des sons provenant de la surface comme le vent, la pluie, le bruit des moteurs de navires ou encore des lions de mer mais surtout des cétacés. Il est possible d’entendre les vocalisations aiguës des dauphins ou les chants bien plus graves des baleines. Car les sons à haute fréquence ne traversent pas correctement l’eau. Entendre un dauphin signifie donc qu’il est à proximité de l’hydrophone. A l’inverse, les vocalisations de certaines baleines peuvent parcourir des centaines de kilomètres. Par ailleurs, le chant de ces dernières n’est audible qu’avec du matériel spécifique précise l’institut dans un communiqué : pour avoir la chance d’entendre ces sons subtiles, l’internaute doit posséder au pire un casque audio de très bonne qualité, au mieux un caisson de basses. Et s’il n’entend vraiment rien, deux solutions s’offrent à lui : soit parcourir la bibliothèque de sons déjà enregistrés ou alors attendre. « Cela peut parfois être silencieux puis devenir une cacophonie en quelques minutes, explique le scientifique John Ryan. Donc si les gens n’entendent rien à un moment donné, ils peuvent revenir plus tard« .

L’hydrophone en question, placé en 2015, fait partie du réseau MARS Ocean Observatory. Il s’agit en réalité de 52 km de câbles sous-marins permettant de brancher des outils scientifiques destinés à l’étude des animaux. Toutes les données enregistrées sont ensuite envoyées aux biologistes présents sur la terre ferme.

Un hydrophone relié à un câble constituant MARS Ocean Observatory permettant de transmettre les données récoltées jusqu’au continent © 2017 MBARI

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :