Publié par : Sibylline | mars 30, 2018

Baleines noires : des mesures qui ne rassurent pas (Canada)

Crabiers à Sainte-Thérèse-de-Gaspé Photo : Radio-Canada

Vendredi 30 Mars 2018 (Joane Bérubé, Bruno Lelièvre).  Les crabiers gaspésiens sont inquiets des répercussions qu’aura la fermeture d’un important secteur de la zone 12 à compter du 28 avril.

Parmi les mesures annoncées mercredi par le ministre des Pêches, Dominic LeBlanc, pour protéger la baleine noire, la fermeture à la pêche au crabe d’un secteur de 14 000 km2 est celle qui suscite le plus d’interrogations parmi les crabiers de la Gaspésie.

Certains craignent que la mesure apporte plus de mal que de bénéfices. Le président de l’Association des crabiers gaspésiens, Daniel Desbois, explique que les pêcheurs vont sûrement pêcher autour du secteur.

« Ça risque d’être pire, dit-il, ça faire une barrière tout le tour, ça va concentrer beaucoup de cordages à la même place. Si la baleine sort du carré, ça va peut-être créer un autre problème. »

La date de fermeture de cette zone est aussi un souci pour Daniel Desbois.

Même si le ministre LeBlanc a promis de devancer la pêche, il croit qu’il ne restera pas assez de temps pour que le secteur soit accessible à la pêche. « Avec les conditions de glace qu’on a, avant qu’ils ouvrent la pêche ce sera impossible d’aller pêcher là », commente M. Desbois.

Il faudra, pense-t-il, que la nature coopère pour que les crabiers puissent partir plus tôt que l’an dernier. « Avec les informations que la Garde côtière nous donne sur les glaces, ce sera difficile avant le 15 avril et ça pourrait même aller jusqu’au 20 », précise Daniel Desbois.

Il sera alors trop tard pour se rendre dans le secteur visé par les mesures. « Ça prend une semaine pour entrer et une semaine pour sortir, on ne va pas là pour deux jours », indique le pêcheur.

En 2017, les crabiers avaient effectué leur première sortie le 25 avril.

D’autres fermetures

Le gouvernement prévoit qu’il y aura aussi d’autres fermetures de secteurs lorsque la présence de baleines noires y sera signalée.

Toutes ces mesures risquent de créer une importante pression de pêche au début de la saison. La pêche au crabe, croit-il, ressemblera à une pêche compétitive comme dans les années 1980. Une situation qui se répercutera en usine et sur les travailleurs.

En Gaspésie, les havres de pêche sont déjà libres de glace. Plusieurs bateaux sont déjà prêts. Ils devront toutefois attendre que les ports des autres provinces maritimes soient aussi dégagés. Ce n’est que lorsque tous les ports seront sans glace que le ministre pourra autoriser la pêche.

Si la saison doit commencer plus tôt, elle pourrait se terminer plus rapidement. La date qui circule sur les quais est celle du 30 juin, soit deux semaines plus tôt qu’en 2017.

La carte ci-dessous indique la zone de fermeture statique pour la pêche au crabe des neiges. Cette zone a été déterminée en se basant sur les données confirmées que des baleines noires de l’Atlantique Nord y avaient été observées lors de la saison de 2017.  Photo : Pêches et Océans Canada.

Source

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :