Publié par : Sibylline | avril 3, 2017

Une  fuite  pétrolière  au  large  de  l’Alaska  menace  des  bélougas  en extinction (Etats-Unis)

Cook Inlet, Alaska, 3 Avril 2017 (Derek Samora/CISPRI via AP)

3 Avril 2017. L’entreprise pétrolière et gazière américaine Hilcorp a annoncé une marée noire dans le golfe de Cook, au large de l’Alaska. Selon les informations, une espèce en extinction de bélouga est dans une situation critique.

Une fuite de pétrole au large de l’Alaska menace une espèce en extinction de bélouga, a indiqué le Centre pour la diversité biologique (Center for Biological Diversity).

Selon le communiqué de presse de l’organisme, suite à des fuites, le terrain est couvert par des nappes de pétrole qui mettent en danger des bélougas habitant dans le golfe de Cook, et dont il ne reste que 340 spécimens.

La raison de la marée est encore inconnue, mais on a appris qu’elle n’était pas liée à la fuite de gaz de la canalisation de la même société qui a eu lieu en décembre dernier.

« Au début, j’espérais que la nouvelle de la fuite n’était qu’un stupide poisson d’avril, car il me semblait qu’Hilcorp ne pouvait pas provoquer une autre marée aussi tôt », a déclaré le directeur du centre des programmes océaniques Miyoko Sakashita.

En outre, selon elle, « il n’y a pas de moyens sûrs pour explorer le pétrole dans l’océan ».

Hilcorp Energy CO est un groupe pétrolier et gazier américain indépendant. En mars 2017, une agence fédérale de l’Alaska a déjà condamné Hilcorp Alaska à une amende de 200 000 dollars en raison de négligences ayant conduit à un accident industriel sur le champ pétrolier de Milne Point en 2015.

Auparavant, le conseiller pour la politique arctique de l’État d’Alaska Craig Fleener a confié à Sputnik, que si l’Alaska appartenait à la Russie, elle serait plus développée qu’elle ne l’est actuellement, car Moscou attacherait une plus grande importance au développement de la péninsule en matière de sécurité nationale.

Source

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :