Publié par : Sibylline | novembre 23, 2016

A Mimizan, Georges Brassens aurait pu ironiser sur l’accueil à bras fermés …. (camping-cars vs promoteurs, Landes)

parking-cc324 Août 2016 (Georges CINGAL, Président Fédération SEPANSO Landes/ONG Sibylline Océans). Ci-jointes les photos du parking de camping-cars de la plage sud, tant convoité par des promoteurs qui souhaitent le déménagement de ce parking derrière le skate-park, à l’autre bout de la ville. Sibylline et la SEPANSO suivent attentivement ce dossier.

Pour la nième fois cet été, la borne était hier hors service (on a vu un message de protestation une fois (mais pas eu le temps de prendre de photos car la police municipale veille) ; comme par enchantement, la borne s’est remise à marcher alors qu’un délai de huit jours était annoncé. Tout fonctionne parfaitement, il y a des places. Les camping-caristes attendent patiemment dehors ou vont ailleurs ; une perte d’argent pour la commune pourra certainement être invoquée pour justifier le déménagement. Il n’y a pas si longtemps, quand il y avait un problème technique, la police municipale gérait manuellement les entrées. Il y a d’ailleurs une guérite à côté de la borne.

Il y a quelque temps, une histoire de mise aux normes avait été mentionnée pour l’espace dédié à chaque camping-car ; on peut faire remarquer que les marques au sol sont faites à la peinture et qu’il est très facile de modifier le plan d’accueil. Cela ne nécessite pas le transfert complet du parking.

Les commerçants s’inquiètent pour la perte de clientèle l’hiver, l’autre parcelle étant trop éloignée, surtout pour des retraités (clientèle hivernale). Les familles seront privées d’un endroit privilégié l’été, à deux pas de l’océan et de la forêt littorale.

La SEPANSO alerte donc toutes les parties prenantes (commerçants, touristes, médias…) avant la fin de saison pour qu’elles expriment leur volonté du maintien de l’existant et le refus d’aménagements en dur à cet emplacement.

Sans doute serait-il souhaitable d’alerter immédiatement SO, que les CC aient l’information tant qu’ils sont encore là avant la fin de la saison et que tous les commerçants soient informés de ce qui se prépare. Il est, à notre avis, plus facile de mobiliser tous les intéressés maintenant que de contrer les PC des promoteurs plus tard.

parking-cc2

parking-cc

MAJ 15/11/2016 : l’aire a définitivement fermé ce matin à 8 heures. Les camping-caristes ont été délogés, un peu choqués de l’heure et de la méthode, par le chef de la police municipale. Un arrêté, 5 jours plus tôt, prévoyait la fermeture des parcelles T111 (parkings des camping-cars et des voitures) et T002 (héliport) pour la raison officielle d’un réaménagement.

Cette information est inexacte car le 24/11 a lieu un conseil municipal où doivent être votés les « Désaffectation et déclassement parcelles T 111 et T002 situées allées de la Mailloueyre » (source).

Lundi matin 21/11, la police municipale escortait une femme qui a pris les parkings en photo, mardi matin 22/11, les parcelles étaient mesurées depuis le haut de la dune.

Les parcelles auraient déjà été vendues à des promoteurs. Elles se situent à proximité d’une zone Natura 2000 et le PPRL (Plan de Prévention des Risques Littoraux) n’est toujours pas en place bien que prescrit en 2010, suite à la tempête Xinthia.

Ils prévoient un nouveau parking en face des Hournails, derrière le skate park, soit sur la trame verte !

En attendant, les camping-cars sont invités à se rendre sur un terrain vague, doté d’une borne de vidange (et rien d’autre), payante, en face des Hournails. Ils ne sont pas informés (l’office de tourisme ne mentionne rien) et découvrent la situation après avoir parcouru jusqu’à plusieurs centaines de kilomètres. Les étrangers (allemands) sont furieux.

Nous souhaiterions que les conseillers municipaux, élus, préservent enfin les biens communs des mimizanais et votent contre le classement des parcelles sus-mentionnées. Vœu probablement pieu. Il serait néanmoins plus que temps, vu le visage actuel de la ville, auparavant préservée, aujourd’hui royaume des promoteurs !

MAJ 24.11.2016 (avant le conseil municipal) :

Réponse de la mairie faite au « Comité de Liaison du Camping-car »( C.L.C.) qui défend la liberté de stationnement des CC (source Responsable administratif du Comité Exécutif de la Fédération Française des Associations et Clubs de Camping-Cars).

Résultat de leur première enquête, ils suivront cette affaire et informeront de l’état d’avancement de la nouvelle aire de Camping-cars.

Voici la situation sur la commune de Mimizan.

La commune procède actuellement au reclassement de la parcelle qui accueillait jusqu’ici la zone de stationnent pour les camping-cars, un parking automobile ainsi que l’hélistation.
Cette parcelle étant, depuis toujours, constructible, la commune a décidé de la reclasser en domaine privé communal afin de la céder à des promoteurs.
Le 15 novembre à 8h, la commune a procédé à l’évacuation de l’ensemble de la zone, non sans avoir communiqué à l’entrée de cette même zone, par affiche, d’une fermeture au 15/11 à 8h.
Certains camping-caristes ont, selon la commune, voulu passer en force en ignorant l’avis affiché par la mairie. S’en sont suivis, fort logiquement, des heurts entre usagers et forces de police communales.
Une nouvelle zone dédiée au stationnement des camping-cars est actuellement en projet et sera créée sur le site de l’actuelle seconde aire de services, dans les pins, à proximité du nouveau Casino de jeux, lui-même en construction, à Mimizan Plage. Un projet qui existe depuis 5 ans.
La capacité de la nouvelle aire d’accueil sera, dans un premier temps, portée à 60 places, puis progressivement à 100 places.
La zone sera spécifiquement aménagée pour offrir le meilleur confort aux utilisateurs de camping-cars, avec des emplacements délimités ainsi que des services.
Elle sera opérationnelle pour le début de la nouvelle saison estivale.

S’agissant du libre stationnement sur la voie publique, les dispositions restent inchangées et les camping-cars sont toujours les bienvenus.

Le conseil municipal se réunit ce soir pour examiner le dossier du reclassement de la zone qui vient d’être fermée au stationnement pour tous les véhicules.

————————————–

Réponse de l’ONG Sibylline Océans

Concernant ce que dit la mairie : les trois-quarts des camping-caristes n’étaient pas informés. Ceux que nous avons vu ont dû aller voir l’affiche mais nous n’avions pas vocation à faire le travail de la police municipale. Les heurts ne sont donc pas liés à une résistance des camping-caristes mais à une information inefficace. Certains, qui eux sont partis avant le 15/11, ont cru que l’on modernisait l’aire vu ce qui était écrit sur l’affiche : réaménagement et réouverture le 01/01.

Concernant la nouvelle aire de camping-cars, elle est bloquée entre un skate-park (bétonnage de la trame verte), un casino dont les travaux ont été arrêtés par ordonnance du tribunal administratif, et derrière un lotissement (les Hournails). La parcelle des pins qui se trouve derrière a également vocation à être bétonnée.

Les camping-caristes habitués que nous avons rencontré ne souhaitent plus venir sur Mimizan, le nouvel emplacement leur donnant l’impression d’être parqués, outre qu’ils seront trop loin des commerces et perdent une aire idéalement située.

L’un d’eux, originaire du 33, nous a indiqué qu’il fallait ‘organiser une sorte de ZAD (Zone A Défendre), standing camping-caristes, et bloquer la mairie’ sur le modèle des actions des chauffeurs routiers. Cette personne a l’habitude de passer les fêtes de fin d’année sur l’ancienne aire. « On était bien là« 

Les camping-caristes sont étonnés que des associations ou fédérations environnementales aient des intérêts communs. Idéalement, la protection du littoral ne souffre pas le bétonnage, ce dernier favorisant l’érosion de la côte et la submersion marine. Construire un complexe qui serait de 125 appartements est écologiquement irresponsable. L’aire de camping-cars est déjà présente et aménagée, outre que les véhicules sont mobiles, par définition, et donc que les vies humaines peuvent être préservées en cas d’alerte météo rouge (ex : tempête 2014).

Sur le même sujet des conséquences du bétonnage de la côte : Immeuble « Le Signal » à Soulac (33) : les copropriétaires encore déboutés (source)

MAJ 07.12.2016Aire de camping-cars vs promoteurs : 2nd round (Mimizan-plage, Landes) (lien)


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :