Publié par : Sibylline | novembre 8, 2016

L’atoll d’Aldabra aux Seychelles observe une diminution du nombre de baleines à bosse

Baleine à bosse sautant hors de l’eau à Aldabra. (April Burt)

Baleine à bosse sautant hors de l’eau à Aldabra. (April Burt)

8 Novembre 2016. De juillet à octobre chaque année, les alizés du sud-est donnent lieu à un attroupement de baleines à bosse dans l’archipel des Seychelles. Les baleines migrent vers le nord, vers des eaux plus chaudes, à des milliers de kilomètres des eaux froides de l’Antarctique qui est leur foyer, afin de s’accoupler et de se reproduire.

Mais cette année, des gardes de la conservation et des chercheurs basés sur l’atoll d’Aldabra aux Seychelles, l’un des plus grands atolls coralliens surélevés au monde, ont signalé que la saison s’est terminée par une forte baisse quant à la présence de baleines à bosse.

Selon la Fondation des îles des Seychelles (SIF), qui gère le site du patrimoine mondial de l’UNESCO, seules neuf observations ont été enregistrées cette année, la première observation ayant eu lieu plus tard que d’habitude le 13 août.

Le responsable de la communication du SIF, Rowana Walton,a indiqué à la SNA : « Ces cinq dernières années le nombre de baleines à bosse observées est passé de 20 à 60 observations par saison ».

« Avoir eu juste neuf observations cette année est une baisse considérable » a-t-elle ajouté.

Bien qu’aucun programme de surveillance ne soit en place, tous les membres du personnel du poste de recherche du SIF sur l’atoll attendent avec impatience la saison des baleines à bosse, chacun espérant avoir la chance de repérer la première baleine de la saison. Beaucoup passeront leurs moments libres à balayer l’horizon avec des jumelles pour y voir les créatures majestueuses.

Source

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :