Publié par : Sibylline | juillet 21, 2016

Nouvel échouage massif de cétacés en Patagonie (Chili)

echouage-en-masse-Chili21 Juillet 2016. Au moins 60 baleines (Ndlr Sibylline : ou dauphins étant donné que le lanceur d’alerte, un pêcheur, a parlé de globicéphales) ont été retrouvées mortes sur les côtes du sud du Chili, nouvel échouage massif après celui de 2015 où au moins 330 cétacés sont morts en Patagonie.

Les autorités du Service national de pêche et d’aquaculture du Chili (Sernapesca) ont confirmé la découverte et ont annoncé une enquête exhaustive pour déterminer les causes de la mort des mammifères.

Les animaux ont été détectés à six heures de navigation de Puerto Chacabuco, dans la région d’Aisen, et leur taille laisse penser qu’ils ne sont pas de la même espèce (Sei) que celle des plus de 330 baleines retrouvées dans un fjord très difficilement accessible en 2015.

« Elles sont plus petites que celles de la dernière fois », a précisé le directeur du Sernapesca, José Miguel Burgos, évoquant entre « 60 et 70 spécimens qui se trouvent dans un endroit plus accessible » qui permettra leur inspection dans les jours qui viennent.

Leur mort aurait eu lieu il y a plus de deux mois, selon les autorités.

Les cadavres étant « toujours entiers », José Miguel Burgos s’est dit « optimiste sur la possibilité de réaliser des autopsies et le prélèvement de preuves suffisant » pour déterminer quelles hypothèses poursuivre (Ndlr Sibylline : après deux mois de décomposition, le monsieur est très optimiste !).

Lors de la découverte des près de 330 baleines en 2015, la faiblesse des preuves obtenues, due à l’ancienneté des restes au moment de leur découverte, a rendu difficile la détermination de la cause exacte de leur mort.

carte-echouage-en-masse-Chi

MAJ 22/07/2016 (Camila/vétérinaire au Chili) : deux espèces ont été identifiées ensemble : globicéphale noir (Globicephala melas) et fausse orque (Pseudorca crassidens). Ce sont donc des dauphins. On ne sait si tous les animaux se sont échoués au même moment.

23/07/2016 : seul un survol des autorités a pu avoir lieu. Les mauvaises conditions météorologiques empêchent toute intervention au sol jusqu’à nouvel ordre.

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :