Publié par : Sibylline | mai 25, 2016

Des moyens plus efficaces (et destructeurs) pour lutter contre les marées noires dans les Landes

Le nettoyage des plages après le naufrage du Prestige en 2002. © Maxppp - maxppp

Le nettoyage des plages après le naufrage du Prestige en 2002. © Maxppp – maxppp

25 Mai 2016 (Aurore Jarnoux). Un exercice grandeur nature pour lutter contre la pollution maritime est organisé ce mercredi à Capbreton. Il consiste à simuler l’arrivée de pétrole sur la côte. Depuis le naufrage du Prestige en 2002, de nouveaux moyens plus efficaces ont été mis en place pour combattre une marée noire.

Le 13 novembre 2002, le Prestige s’échouait au large de la Galice, créant une gigantesque marée noire. 50 000 tonnes de pétrole s’étaient déversés dans l’océan, atteignant les côtes de la région.

Pour se préparer à toute nouvelle catastrophe, un exercice simulant l’arrivée de pétrole sur terre est organisé ce mercredi à Capbreton. Cette opération intitulée « Gascogne 2016 » est dirigée par la préfecture des Landes et la préfecture maritime.

400 personnes et près d’une trentaine de moyens nautiques et aériens seront mobilisés. L’opération a débuté ce mardi avec une collision fictive entre deux bateaux de commerce près de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

Des moyens plus efficaces qu’en 2002

Aujourd’hui, les moyens pour lutter contre la pollution maritime ont évolué. Désormais, si un navire s’échoue près de nos côtes, on dispose de moyens plus efficaces qu’il y a 14 ans pour récolter le pétrole.

Le premier d’entre eux est l’écrémeur olépophile. Derrière ce terme, se cache une sorte d’aspirateur géant. « Il va permettre de brosser la surface de l’eau et de collationner le maximum de polluant pour éviter d’engorger les capacités de stockage du navire« , explique le capitaine Marc Reina du CEPPOL, le centre d’expertises de lutte antipollution.

Les pêcheurs mis à contribution

Si l’écrémeur ne suffit pas, les pêcheurs sont appelés à la rescousse. Depuis plusieurs années, ils sont formés pour piloter des chaluts antipollution.

« On a officialisé leur rôle dans la lutte antipollution« , précise Marc Reina. Les pêcheurs utilisent des chaluts fournis par le CEPPOL « de façon à lutter contre la pollution au plus près de la côte, puisque ces navires leur permettent de travailler plus près du rivage.« 

Le nettoyage des plages mécanisé

Si tout cela n’est pas suffisant, que le pétrole atteint nos côtes, les communes possèdent désormais des machines qui tamisent la sable.

« En 2002, on a fait une intervention manuelle inefficace car on était rattrapé par les marées, on n’avait pas le temps de ramasser le pétrole, rappelle Hervé Bouyrie, maire de Messanges et président de l’association des maires du littoral landais. Grâce a cette catastrophe du Prestige, on a récupéré des subventions (Ndlr Sibylline : auxquelles il faut ajouter l’argent de l’association Liza de Bixente Lizarazu, si nos souvenirs sont bons) pour acheter un tracteur et une cribleuse par commune« .

Ndlr Sibylline : il s’agit de cribleuses intelligentes, probablement, pour pouvoir désolidariser le sable du pétrole et ainsi le tamiser ?

Les communes du littoral ont aussi reçu un guide pédagogique de la part de la région. On y apprend comment gérer l’afflux de bénévoles ou encore comment nettoyer les plages sans abîmer encore plus l’environnement.

Ndlr Sibylline : et donc, concernant la prise en charge de la biodiversité ? Aspirée dans l’écrémeur olépophile ? C’est plus rapide…

Source


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :