Publié par : Sibylline | avril 13, 2016

Une pieuvre s’évade d’un aquarium et rejoint l’océan (Nouvelle-Zélande)

Inky. Crédit : Aquarium national de Nouvelle-Zélande

Inky. Crédit : Aquarium national de Nouvelle-Zélande

13 Avril 2016. L’appel du large était sans doute trop fort pour la pieuvre Inky…

L’évasion a eu lieu il y a trois mois, mais l’information n’a été révélée que ce mercredi. Inky, une pieuvre mâle résidant à l’aquarium de Napier, en Nouvelle-Zélande, s’est fait la belle, ont fait savoir des médias anglo-saxons.

L’animal, qui vivait à l’aquarium depuis 2014, a semble-t-il retrouvé son milieu naturel et rejoint l’océan Pacifique.

Comment a-t-il réussi ce tour de force ? Rien de plus simple pour l’animal aux huit tentacules, très apprécié du public de l’aquarium. Il aurait profité de l’inattention de ses soigneurs, qui avaient laissé le couvercle de son réservoir entrouvert. D’après eux, Inky serait sorti de son aquarium en pleine nuit, aurait traversé la pièce avant de se glisser dans un tuyau d’évacuation de 15 centimètres de diamètre et 50 mètres de long menant à l’extérieur, ont-ils dit au Guardian. Des traces gluantes ont été relevées sur le sol par des employés de l’ aquarium le lendemain de l’évasion.

Un « artiste de l’évasion »

Le directeur de l’aquarium, Rob Yarrall, a expliqué que les pieuvres sont de véritables « artistes de l’évasion ». « Les pieuvres peuvent passer à travers de très très petits espaces », a précisé Bob Yarral. « Même une grande pieuvre peut se faufiler dans un passage de la taille de sa bouche qui, avec le bec, est la seule partie vraiment dure de leur corps », a ajouté le responsable, comme l’illustrent les images ci-dessous :

« Je ne pense pas qu’il était malheureux avec nous ou qu’il se sentait seul », analyse le directeur de l’établissement (Ndlr Sibylline : la route est encore longue dans notre évolution !) . « Les pieuvres sont des animaux solitaires. Mais il est tellement curieux. Il a voulu découvrir ce qu’il se passait dehors. C’est dans sa personnalité », a-t-il dit à propos de la mascotte du public, mais également des équipes de l’aquarium. « Il est parti sans même nous laisser de message », a regretté Rob Yarrall, avant de lancer : « On ne sait jamais, il y a toujours une chance qu’Inky revienne à la maison. »

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :