Publié par : Sibylline | février 26, 2016

Une soixantaine d’oiseaux marins mazoutés découverts sur les plages du littoral (Nord)

Une quinzaine de petits pingouins et de guillemots sont pris en charge par la LPA. Photo LPA.

Une quinzaine de petits pingouins et de guillemots sont pris en charge par la LPA. Photo LPA.

26 Février 2016 (T. E.). Depuis la fin du mois de janvier, une soixantaine d’oiseaux marins – des pingouins Torda, appelés aussi petits pingouins, et des guillemots de Troil – ont été retrouvés mazoutés et échoués sur les plages, entre Bray-Dunes et Audresselles.

« Nous en avons recueilli une quinzaine. Dix sont en cours de dépollution et six autres ont déjà passé le processus », explique Jean-Michel Charpentier, de la Ligue de protection des animaux de Calais

Sur l’origine du phénomène, plusieurs hypothèses sont avancées : du pétrole aurait pu s’échapper lors des récentes tempêtes de l’épave du bateau qui a coulé le mois dernier au large de Zeebruges , ou il pourrait s’agir de nappes d’hydrocarbures dégagées par des navires dans des manœuvres de dégazage illégales.

« Mais ce genre de pratique n’est pas plus répandu lors des tempêtes hivernales, explique-t-on au centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage. Le Détroit est une zone très surveillée, que ce soit par des vols d’hélicoptères ou par satellite. Les derniers contrôles n’ont pas mis au jour de pollution particulière. »

« Ce n’est pas phénomène de grande ampleur, mais il faut être vigilant, conclut Jean-Michel Charpentier. Par le passé c’était un incident courant mais depuis cinq ou six ans, on avait beaucoup moins d’oiseaux mazoutés à soigner ».

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :