Publié par : Sibylline | février 9, 2016

Réserve marine : 110 kg de poissons, de pieuvres et de langoustes saisis (île de la Réunion)

Photo DR - Réserve Marine

Photo DR – Réserve Marine

9 Février 2016 (Lucie Touzé). La nuit dernière, les agents de la Réserve Marine et de la Brigade Nature de L’Océan Indien ont mené une mission de police de l’environnement dans la Réserve marine. 7 personnes en action de pêche illicite ont été interpellées. 110 kg de poissons, de pieuvres et de langoustes qui ont été saisis.

Durant la nuit du lundi 8 au mardi 9 février, les agents de la Réserve Marine et de la Brigade Nature de L’Océan Indien se sont déployés en mer à bord d’une embarcation et depuis la côte afin de mener une mission environnementale.

Pêche illicite dans la Réserve marine : sept interpellations 

7 agents ont été mobilisés sur cette patrouille jusqu’à tard dans la nuit. Au total, sept personnes en action de pêche illicite ont été interpellées :

– 2 pêcheurs au moulinet en fin d’après-midi au niveau de la passe de l’Etang Salé.
– 2 pêcheurs sous-marins ont aussi été interpellés au niveau du « lagon » de Grand Fond avec 6 kg de poissons.
– 3 pêcheurs sous-marins au niveau de la pente externe, au-delà de la barrière de corail de la Saline ont aussi été interpellés avec 104 kg de poissons, pieuvres et langoustes.

110 kilos de poissons, pieuvres et langoustes saisis

Toujours selon le communiqué de la Réserve marine de La Réunion : « C’est en tout 110 kg de poissons de récifs, de pieuvres et de langoustes qui ont été saisis lors de cette mission commune avec les agents de la Brigade Nature Océan Indien ».

« Ce matériel biologique a été transmis à l’IFREMER en fin de nuit, cet organisme de recherche se chargera de la détermination des espèces marines, des mesures morphologiques et des dissections ».

A noter également : les captures illégales seront ensuite détruites par une société d’équarrissage.

Tous les contrevenants ont été interpellés dans des zones de protection renforcée de la réserve marine, sur des zones où la pêche de loisirs est interdite.

« La pêche de nuit de loisirs étant d’ ailleurs interdite sur tout le périmètre de la réserve marine. L’ensemble du matériel ayant servi à commettre les infractions a été saisi (palmes, masques, fusils sous-marins, cannes à pêche). Ces procédures vont être transmises à la Direction de la Mer Sud Ouest de l’Océan Indien pour instruction ».

Une fois encore, « la pêche de loisir de nuit dans la réserve est un délit pouvant faire l’objet de fortes amendes pouvant aller jusqu’à 22 500 euros ».

Ndlr Sibylline : « ils peuvent se faire condamner ». Ils n’ont donc pas beaucoup de soucis à se faire, un peu comme les surfeurs life-styleurs dans les zones interdites et qui viennent ensuite pleurer et réclamer le massacre des squales…

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :