Publié par : Sibylline | décembre 5, 2015

Azerbaïdjan : un incendie ravage une plateforme pétrolière

oil-rig-Azerbaijan-on-fire5 Décembre 2015. Un violent incendie qui ravage depuis vendredi une plateforme pétrolière de la mer Caspienne, en Azerbaïdjan, a fait au moins un mort. Une opération était en cours samedi pour tenter de sauver 30 employés qui restaient portés disparus plus de 24 heures après le début du sinistre.

Trente-deux personnes ont pu être sauvées, a annoncé Ilham Aliev, le président de cette ex-république soviétique du Caucase, qui a publié un décret créant une commission chargée de coordonner les secours. La tâche de ces derniers est compliquée par des conditions météorologiques difficiles.

Des vents de 144 km/h

Des télévisions azerbaïdjanaises ont diffusé des images aériennes très spectaculaires de la plateforme en grande partie dévorée par des flammes de plusieurs mètres de haut dans une mer démontée. Selon Socar (Ndlr Sibylline : la compagnie pétrolière : State Oil Company of Azerbaijan Republic), une tempête a endommagé une conduite de gaz vendredi sur la plateforme numéro 10, dans la section Guneshli du gisement d’hydrocarbures offshore en eaux profondes Azeri-Chiraq-Guneshli (sud de la mer Caspienne) et ces dégâts ont provoqué un incendie (Ndlr Sibylline : plus d’infos (lien, anglais)).

map-location-of-Azeri–Chira

Location of Azeri–Chirag–Gunashli

Dans un communiqué, le parquet général a annoncé l’ouverture d’une enquête afin de mettre au jour d’éventuelles « infractions aux règles de sécurité incendie ». Selon le parquet, la conduite de gaz a été endommagée vendredi à 12h40 (heure de Paris) par des vents atteignant les 40 mètres par seconde (144 km/h). Les employés se sont réfugiés dans des canots de sauvetage qui ont été abaissés à 10 mètres au dessus de la mer mais l’un d’entre eux avec quatre personnes s’est détaché en raison du vent vers 17h45, entraînant la mort de l’un de ses occupants, a précisé la même source.

80 % des richesses pétrolières du Caucase du Sud

L’Azerbaïdjan, un pays de neuf millions d’habitants frontalier de l’Iran, la Géorgie, l’Arménie et la Russie, concentre 80 % des richesses pétrolières du Caucase du Sud. Ce gros exportateur d’énergie constitue le point de départ de voies stratégiques de transport de pétrole de la mer Caspienne vers l’Europe en contournant la Russie.

Carte de la mer Caspienne. Les zones en jaunes indiquent les bassins de drainage. Les limites de la mer d'Aral ont changé.

Carte de la mer Caspienne. Les zones en jaunes indiquent les bassins de drainage. Les limites de la mer d’Aral ont changé.

La Turquie et les Européens souhaiteraient également s’y approvisionner en gaz, notamment à partir du gisement géant de Shah-Deniz dont les premières livraisons sont espérées pour 2018.

oil-rig-Azerbaijan

oil-rig-Azerbaijan-on-fire3

oil-rig-Azerbaijan-on-fire2

Ndlr Sibylline : La mer Caspienne est le plus grand espace d’eau fermé du monde et pourvoit à la subsistance de plus de 15 millions d’habitants sur ses rives. En raison de cet isolement depuis des milliers d’années, la Mer Caspienne a formé un écosystème de grande valeur pour la biodiversité

Plus d’informations sur la biodiversité de la mer Caspienne

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :