Publié par : Sibylline | novembre 5, 2015

La Belgique nous approuve : à la Rochelle, ce ne sont pas des experts :D ! (Pas-de-Calais, France/Belgique)

5 Novembre 2015. Suite à l’échouage en masse des globicéphales noirs à Calais (lien), nous attendions avec impatience une hypothétique autopsie des animaux, sachant qu’outre les navires militaires dans la zone, se dirigeant vers l’Espagne (Galice) et la Méditerranée (dans le cadre d’un IMMEEENNNNNNNNSSSE exercice de l’OTAN, Trident Juncture 15 de son petit nom, la plus vaste depuis 2002 (lien),

il y avait ceux demeurant sur place (la grande muette ne nous a rien dit !).

Aparte : 2002, n’était-ce pas l’année ou les Canaries ont vu des échouages en masse de baleines à bec durant les exercices de l’OTAN ?

Cette autopsie n’a pas eu lieu à Calais, seule la découpe de barbaque dont les français « experts » sont spécialistes, nous a permis de voir l’étendue des compétences. Qu’à cela ne tienne, nous direz-vous, vous critiquez alors qu’eux travaillent. Nous vous répondrons que nous travaillons et pas qu’un peu, notre champ d’action étant international. Non, nous n’avons pas le don d’ubiquité mais lorsque nous devons gérer un échouage en Patagonie chilienne à 4 heures du matin, décalage horaire oblige, nous sommes présents. Il y a peu, on s’est entendu dire que c’était un « amusement » pour nous. Non, pas davantage, car la seule chose qui nous amuserait réellement serait de contribuer sans limites au développement de la médecine des animaux marins et à l’éducation du public (ce que nous faisons déjà partiellement mais on a tellement d’idées, si vous saviez…). Passer des milliers d’heures (en cumulé) à faire de la paperasse pour répondre aux consultations publiques (ici et ailleurs, anglais et espagnol étant les deux autres langues nous permettant d’intervenir à l’étranger), rappeler aux autorités maritimes que les filets dérivants sont dangereux pour la navigation ET pour l’environnement, aux préfets que ce que les entreprises déversent en toute illégalité dans l’océan n’a rien à voir avec les informations qu’on leur donne, aux préfets encore que la loi littorale est bafouée et qu’à cela le bétonnage mafieux de la côte en zone inondable est inadmissible, aller devant la Cour européenne pour porter plainte concernant de l’argent public qui sert des intérêts privés, aller encore devant la Cour européenne pour la destruction d’espèces protégées, etc, etc, etc…

Un grand merci à ceux qui nous soutiennent financièrement. L’argent ne sert pas à la paperasse mais aux animaux échoués. Les médicaments d’urgence coûtent chers. Imaginez que l’on ait les moyens d’un trust de l’écologie (vous en connaissez certainement), on pourrait embaucher ! Le rêve !!!

Après ce bref intermède, voici ce que nous explique un confrère belge (source) :

« Il faut savoir que, en Belgique et en France, il n’y a qu’à Liège qu’on fait des autopsies, c’est-à-dire essayer de trouver les causes de mortalité. Et dans le nord de la France, il n’y a personne qui a la compétence en matière de pathologie des mammifères marins ».

Et là, nous remercions chaleureusement ce confrère… En effet, à Calais s’est déplacée l’équipe de la Rochelle (source), comprenez les référents échouages du Ministère. Dans l’article précédent (lien), nous vous donnions une nomenclature de ce que vous pouvez voir sur les plages : autopsie, médecine, découpe de viande. Clairement, dans le cas présent, il s’est agi de la catégorie numéro 3. Quand on utilise des titres pompeux, il ne faut pas s’attendre à autre chose. 3 animaux ont cependant été envoyés à l’Université vétérinaire de Liège (chez nous, ce sont des écoles : ENV pour Ecole Nationale Vétérinaire), chez eux des Universités (occupées par beaucoup d’étudiants français, d’ailleurs, au grand dam des belges mais c’est en train de changer). Par ailleurs, dans sa phrase, comprenez également qu’il n’y a pas d’autopsie en France. Depuis le temps qu’on vous le dit !…

Revenons à notre ami belge : « entre vétérinaires, vous vous soutenez, non, donc c’est normal ? » Ah la dure réalité… ou la douce utopie, au choix… Le confrère en question travaille main dans la main avec le personnel de la Rochelle… On ne peut donc l’accuser de corporatisme.

Hypothèses d’échouages avancées : piégeage des animaux dans l’estran, éventuellement trauma d’origine acoustique (cf. les lésions occasionnées par les sonars militaires ou les canons à air). Ou les deux ? Why not !…

Les « experts », à Calais, nous ont donné quelques informations sur cette hypothèse, malheureusement fort incomplètes et parfois fausses : endommagement de la bulle tympanique. Elle n’est pas systématique et peut être due à l’échouage lui-même). Autre paradoxe, c’est que lorsque l’on émet cette hypothèse, on examine, au minimum, les animaux avant relâcher. Et le summum, c’est un test acoustique mais là…

En Belgique, ils vont scanner la tête de deux animaux. Dommage pour l’échantillonnage des gaz mais d’un autre côté, c’est un test temps-dépendant, à savoir que de la rapidité de son exécution dépend la fiabilité des résultats.

Autre hypothèse : les animaux étaient en partance pour les îles Féroé, au Danemark (billet découvert sous la pectorale gauche) quand, soudainement, une étincelle a surgi dans leur esprit. Pourquoi aller mourir massacré lors du Grindagrap ? Mieux valait offrir son corps à la « science » française ! Tout ne s’est pas passé comme prévu.

La suite :

Haut les cœurs : les canons à air comprimé prendront la relève des sonars, via, notamment, le Geosurveyor XI (source).

Et vous, que pouvez-vous faire ?

Un don (cf. ce qui est indiqué plus haut)

Faire-un-don-refere-MFG

Nous offrir de votre temps pour cet échouage : plus de 60 navires participent à l’opération Trident Juncture 2015 : l’OTAN qui gonfle les muscles et détruit tout grâce à votre argent (ouh, là, là, la punition en vue : privés d’Internet ! En ce moment, les piratages n’arrêtent pas) !

Il s’agirait de répertorier tous les navires participants et d’aller ensuite sur le site www.marinetraffic.com/fr/ afin de connaître leur position dans les jours précédant l’échouage. Vous pouvez vous limiter aux navires nordiques, Russie comprise. Enfin, une jolie petite carte des positions avec les navires significatifs, accompagnés de leur armement en sonars, de coque et remorqués, sera le but final. Merci…

MAJ : quand on vous dit qu’ils nous aiment😉

Souriez, vous êtes surveillés...

Souriez, vous êtes surveillés…


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :