Publié par : Sibylline | octobre 14, 2015

Les premières boulettes de fioul sont arrivées dans le Dunkerquois (Nord)

Les premiers signes de la pollution aux hydrocarbures sont arrivés sur nos côtes.

Les premiers signes de la pollution aux hydrocarbures sont arrivés sur nos côtes.

14 Octobre 2015. La préfecture maritime de Cherbourg l’assure : notre littoral ne sera pas en proie à une marée noire, après le naufrage d’un cargo au large de Zeebruges. Les 100 à 200 tonnes de d’hydrocarbures qui se sont échappées du « Flinterstar », le 6 octobre, correspondent quantitativement à un dégazage sauvage. Si la nappe de pollution semblait contenue dans son ensemble, les premières boulettes de fioul échouées sur le sable ont été constatées ce mercredi sur nos plages dunkerquoises.

La préfecture maritime de Cherbourg se voulait rassurante, ce mercredi, sur les risques de pollution qui menaçaient notre littoral. « La nappe d’hydrocarbures est toujours contenue autour de l’épave duFlinterstar et la situation est encourageante. Des opérations de pompage sont en cours sur la zone, même si les conditions de mer sont difficiles », a indiqué ce mercredi la préfecture maritime qui poursuit sa surveillance en collaboration avec les autorités belges. Et d’indiquer que 100 à 200 tonnes de gasoil, cela correspond à un dégazage sauvage. « On n’est pas du tout dans un scénario de marée noire qui correspondrait à 20 000 ou 30 000 tonnes de fioul déversées. ». Mais les premières boulettes de fioul ont fait leur apparition sur les plages du Dunkerquois. Les sapeurs-pompiers sont venus constater ce début de pollution, hier soir, tandis qu’un kite surfeur et des longe-côteurs ont donné l’alerte après avoir été incommodés par cette pollution aux hydrocarbures.

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :