Publié par : Sibylline | juillet 7, 2015

Une baleine franche de l’Atlantique Nord prise dans un filet de pêche au Cap-Breton (Nouvelle Ecosse, Canada)

Une baleine franche de l'Atlantique Nord prise dans un filet de pêche au Cap-Breton  Photo :  Marine Animal Response Society

Une baleine franche de l’Atlantique Nord prise dans un filet de pêche au Cap-Breton  Photo :  Marine Animal Response Society

Mardi 7 Juillet 2015. Une baleine franche de l’Atlantique Nord est restée prise dans un filet pêche lundi soir près d’Ingonish, au Cap-Breton.

Le propriétaire du filet a réussi à créer une ouverture pour permettre au mammifère de se libérer, mais la baleine ne trouvait pas la sortie. Des pêcheurs ont réussi à élargir le trou, ce qui lui a permis de sortir.

L’opération de sauvetage aura pris moins d’une heure. Le coordonnateur de la Marine Animal Response Society, Andrew Reid, dit que ce court temps de réponse a évité des blessures à l’animal.

« Tout le monde était heureux que la baleine ne soit pas blessée. On l’a vu nager avec sa grande queue dans les airs, je crois qu’elle nous disait au revoir », lance-t-il.

Il ajoute que ce genre d’événement se produit d’une à deux fois par année. « Ça se termine généralement bien. Les pêcheurs font toujours leur possible pour aider la baleine à sortir. Ils ne veulent pas briser leurs filets et ne veulent pas blesser l’animal ».

Il y a seulement 400 baleines franches de l’Atlantique Nord et elles se nourrissent habituellement dans la baie de Fundy à ce temps-ci de l’année.

Le capitaine de croisière de l’entreprise Keltic Express Zodiac Adventures, Kinnon MacKinnon, souligne qu’il a rarement vu ces baleines près d’Ingonish.

La Marine Animal Response Society espère maintenant déterminer de quelle baleine en particulier il s’agissait, puisque les scientifiques suivent ces animaux de très près pour mieux comprendre leurs habitudes de vie.

Chaque baleine franche de l’Atlantique Nord compte, car la population n’augmente que de 1 à 2 % par an. Les chercheurs tentent de comprendre pourquoi leur taux de natalité est si bas.

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :