Publié par : Sibylline | juin 11, 2015

Le bombardement d’un oléoduc en Colombie provoque une tragédie environnementale

colombia

Photo Infobae

11 Juin 2015. Le bombardement d’un pipeline en Colombie par un groupe rebelle armé (potentiellement les FARC) est susceptible de provoquer une tragédie environnementale, ayant provoqué une marée noire dans un fleuve essentiel pour le pays.

Plusieurs milliers de barils de pétrole brut ont été déversés dans un fleuve en Colombie après que des insurgés aient bombardé un pipeline, d’après ce qu’a déclaré la compagnie pétrolière Ecopetrol mercredi, décrivant la catastrophe comme une « tragédie environnementale ».

Le bombardement a eu lieu lundi mais n’a pas été divulgué avant aujourd’hui. Il s’agit de l’une des installations pétrolières visées par des bombardements au cours du mois et affectera plusieurs milliers de familles d’après ce qu’a indiqué le directeur exécutif d’Ecopetrol, Juan Carlos Echeverry.

Près de 4000 barils de pétrole brut ont contaminé les fleuves utilisés pour la pêche et les approvisionnements en eau douce.

« C’est une tragédie sociale et environnementale » a déclaré Juan Carlos Echeverry, décrivant la marée noire comme « insensée ». Le coût financier pour Ecopetrol sera minimal en comparaison du mal fait à l’environnement et aux communautés affectées, d’après lui.

La nappe de pétrole s’écoule le long du fleuve Rosario, depuis Pambil dans la province de Narino et devrait atteindre la côte Pacifique mercredi soir. La compagnie a déployé des bouées pour récupérer une partie du pétrole brut mais cela sera rendu difficile par la présence de rebelles le long du fleuve.

Bien qu’Ecopetrol, détenu à 88% par le gouvernement- n’a pas nommé le groupe rebelle responsable du bombardement, les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie, un groupe marxiste aussi connu sous le nom de FARC, opère dans la zone.

Le pipeline Transandino de 300 km, attaqué six fois cette année, n’était pas en fonctionnement au moment du bombardement lundi mais ce dernier a néanmoins entraîné la fuite de plusieurs milliers de barils de pétrole brut.

Les FARC ont stoppé un convoi de camions pétroliers à Putumayo le même jour, obligeant les conducteurs à jeter près de 5000 barils de pétrole brut sur la route. Le Ministre de l’Environnement Gabriel Vallejo a déclaré que la pollution liée à cet incident pourrait mettre 20 ans à être nettoyée.

Des camions fournissent de l’eau à certaines des communautés les plus affectées ne pouvant plus puiser leur eau dans le fleuve.

Juan Carlos Echeverry a déclaré que les attaques n’avait pas d’impact significatif sur la production de la compagnie qui avoisine les 760 000 barils par jour.

La marée noire du pipeline Transandino risque aussi d’affecter les populations d’olinguitos, une espèce de mammifères carnivores découverte en 2013, alors que la marée noire passe près de leur habitat connu.

Bassaricyon neblina

Bassaricyon neblina

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :