Publié par : Sibylline | mai 14, 2015

A Sète, les autorités organisent un exercice antipollution maritime (Hérault)

Quatre bâtiments et 200 hommes ont été mobilisés en mer pour cet exercice antipollution maritime. © France 3 LR

Quatre bâtiments et 200 hommes ont été mobilisés en mer pour cet exercice antipollution maritime. © France 3 LR

14 Mai 2015 (Claire Digiacomi). Quatre navires étaient mobilisés, mercredi 13 mai, pour un exercice antipollution maritime au large de Sète (Hérault). Des hydrocarbures factices (Ndlr Sibylline : des écorces de riz) ont été déversés dans la mer pour tester l’efficacité du plan antipollution du département.

Et si les côtes héraultaises étaient touchées par une marée noire ? Pour anticiper une éventuelle crise de cette nature sur le littoral, la préfecture maritime de la Méditerranée et la préfecture de l’Hérault se sont livrées, mercredi 13 mai, à un exercice antipollution maritime au large de Sète (34). Quatre bâtiments et 200 hommes ont été mobilisés pour cette simulation d’une collision entre un pétrolier et un bateau transportant des produits chimiques.

Baptisé « POLMAR 15 », l’exercice visait à vérifier l’efficacité du dispositif antipollution, même si la région n’a jamais connu de marée noire. L’objectif de la simulation était double : parvenir à contenir le déversement d’hydrocarbures (ici factices, bien sûr) dans la mer, et venir en aide aux navires en difficultés suite à la collision.

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :