Publié par : Sibylline | avril 30, 2015

Pourquoi les Islandais avaient-ils le droit de tuer les Basques… jusqu’à aujourd’hui ?

Mémorial dédié aux 32 basques tués en 1615. Photo : Ólafur Engilbertsson.

Mémorial dédié aux 32 basques tués en 1615. Photo : Ólafur Engilbertsson.

30 Avril 2015. Un décret islandais datant du XVIIe siècle qui permettait de tuer en toute impunité les personnes d’origine basque a été symboliquement abrogé la semaine dernière. Derrière cette ubuesque modification de la loi se cache un geste de réconciliation, 400 ans après un épisode sanglant de l’histoire de l’île, dont un pan est lié au Pays basque par un animal : la baleine.

Voilà les Basques et les Islandais définitivement réconciliés. Une stèle, installée au bord de l’eau sur la petite commune d’Hólma­vík, au nord-ouest de l’Islande, commémore le massacre de 32 marins basques en 1615 et, plus parlant encore, le décret pris à la même période autorisant à tuer les Basques est enfin abrogé. Bien sûr, la mesure est symbolique : les lois islandaises interdisent depuis longtemps le meurtre de qui que ce soit, mais ce décret local de 400 ans était tombé aux oubliettes sans jamais être supprimé.

C’est donc chose faite depuis la semaine dernière : le 22 avril, représentants de la province basque espagnole du Guipuscoa et de la région des fjords occidentaux de Vestfirðir, accompagnés du ministre islandais de la Culture, se sont retrouvés pour une cérémonie officielle qui a clos une semaine de collaboration avec un institut culturel basque.

Un conflit autour de la chasse à la baleine

C’est bien évidemment sur les flots que se rencontrent Basques et Islandais et donc que leur conflit naît. Les marins basques sont, d’après différents documents historiques, les premiers Européens à s’engager dans la chasse organisée à la baleine, depuis au moins 670. Pour survivre, ils la traquent dans le golfe de Gascogne avant d’étendre au fur et à mesure leur quête vers le nord-ouest. Dès 1412, les Islandais notent la présence de baleinières basques s’aventurant dans les eaux entourant leur ‘île. Elle constitue un point d’étape sur le chemin du Canada, dont les provinces du Labrador et de Terre-Neuve accueilleront de nombreux pêcheurs du Pays basque, français comme espagnols.

Carte de chasse à la baleine dans l'Atlantique nord

Carte de chasse à la baleine dans l’Atlantique nord

L’année 1615 est difficile pour l’Islande : le froid gèle jusqu’à la fin de la période estivale la péninsule qui se retrouve en manque de nourriture. Au milieu de l’été, trois baleinières basques y accostent. Au moment de leur départ fin septembre, une tempête les fracasse contre le rivage. Certains marins repartent vers le cap Horn, tandis que d’autres décident de passer l’hiver en Islande. En octobre, ils seront assassinés par la population locale dans des circonstances qui restent inconnues (Ndlr Sibylline : un seul a pu s’échapper).

Quand les autorités durent enquêter, le garant de l’ordre de la région où avait eu lieu le massacre prit une position radicale : il passa un décret autorisant à tuer les Basques en toute impunité.

La naissance d’un langage commun : le basco-islandais

La cohabitation et les échanges plus ou moins pacifiques entre pêcheurs basques et islandais a eu pour conséquence l’apparition d’un « pidgin » commun, un langage simplifié et structuré autour d’une autre langue. Ainsi naît le basco-islandais, parlé au XVIIe siècle par les chasseurs de baleines basques et la population de Vestfirðir, la péninsule nord-ouest de l’Islande.

Un manuscrit conservé dans la bibliothèque Arnamagnaeana de l’université de Copenhague contenant deux glossaires montre les similitudes évidentes du pidgin avec la langue basque (« Ungetorre », le « bienvenue » basco-islandais, ressemble ainsi beaucoup au « Ongi etorri » basque), mais aussi avec l’anglais et le français, résultat de la coexistence de pêcheurs de différents pays dans les eaux de l’océan Atlantique nord.

Extrait du glossaire datant du XVIIe siècle

Extrait du glossaire datant du XVIIe siècle

Plus d’informations en espagnol : Islandia deroga una ley que permitía matar marineros vascos (lien)

Baleinier basque du 17ème siècle

Baleinier basque du 17ème siècle

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :