Publié par : Sibylline | avril 24, 2015

Croissance du trafic dans la baie de Fundy : des environnementalistes s’inquiètent pour les baleines (Canada)

Une baleine franche de l'Atlantique Nord  Photo :  Environnement Canada

Une baleine franche de l’Atlantique Nord  Photo :  Environnement Canada

Vendredi 24 Avril 2015. Le Conseil de la conservation du Nouveau-Brunswick s’inquiète de l’impact de l’augmentation du nombre de navires transportant de la potasse dans la baie de Fundy sur les baleines franches qui y passent l’été.

Le nombre de navires de potasse qui empruntent cette voie maritime chaque année va doubler lorsque la compagnie PotashCorp va augmenter sa production à sa mine de Penobsquis, près de Sussex, au Nouveau-Brunswick. Il passera de 60 à plus de 120.

L’entreprise a d’ailleurs présenté ses projets d’expansion du terminal maritime de Courtney Bay, à Saint-Jean, plus tôt cette semaine.

Les projets de PotashCorp n’augurent rien de bon pour les baleines franches, selon Matthew Abbott, la Sentinelle de la baie de Fundy au Conseil de la conservation.

« À mesure qu’augmente le trafic, les baleines seront comme des piétons qui traversent une rue illégalement lorsqu’elles s’engageront dans les voies maritimes. »— Mathew Abbott, Sentinelle de la baie de Fundy

Abbott note que des études ont montré que le bruit provenant des navires empêche les baleines de communiquer entre elles.

Le projet de PotashCorp s’ajoute à d’autres comme le terminal pétrolier, où aboutirait le pipeline Énergie Est, et la conversion du port méthanier de Saint-Jean en terminal d’exportation de gaz naturel.

Abbott voudrait que les effets cumulatifs de ces projets sur les baleines soient étudiés.

Source

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :