Publié par : Sibylline | avril 15, 2015

Bercy autorise un projet industriel d’extraction de sable à Lannion (Côtes d’Armor)

Photo : Baie de Lannion (Lena Bjurström / Politis)

Photo : Baie de Lannion (Lena Bjurström / Politis)

15 Avril 2015 (Lena Bjurström). Les portes ont claqué à Bercy, mardi, à l’annonce de la décision du ministre de l’Économie sur le dossier de l’extraction de sable coquillier en baie de Lannion.

Emmanuel Macron a en effet accordé une concession d’extraction à la Compagnie armoricaine de navigation (CAN), en dépit d’une très forte opposition locale au projet, jugé désastreux tant d’un point de vue environnemental qu’économique.

Une décision incompréhensible, selon les opposants au projet, qui ont quitté sans cérémonie la réunion organisée à Bercy.

Certes, la concession est limitée à l’extraction de 250 000 m3 de sable, contre les 400 000 m3 demandés par la CAN (groupe Roullier), et elle sera interdite pendant la période estivale, entre mai et août. Mais cette limite, concession du ministre de l’Économie aux opposants, ne change rien au problème, selon Alain Bidal, président du collectif Le Peuple des dunes en Trégor, qui milite depuis cinq ans contre le projet : « Le problème ne réside pas dans les volumes. Dès l’instant où l’on attaque la dune, on attaque la biodiversité. »

Du côté du ministère, on assure que le projet et son impact seront suivis attentivement. L’extraction sera limitée à 50 000 m3 au cours de la première année, avant d’augmenter progressivement pour atteindre les 250 000 m3 après cinq années d’exploitation. L’arrêté préfectoral ne sera initialement délivré que pour une période d’un an « afin de rendre effectif le suivi des opérations d’extraction et d’en permettre l’arrêt si nécessaire », précise Bercy dans un communiqué.

Pour Emmanuel Macron, « les études concluent avec suffisamment de certitude à l’absence d’impact significatif sur l’environnement et les autres activités pour pouvoir débuter l’extraction ». Mais pour les opposants, l’enquête publique et les études menées sur l’impact du projet ont été, dès le début, bâclées.

Lire > Extraction de sable en baie de Lannion : De nouvelles études

La concession est certes accordée, mais Le Peuple des dunes en Trégor ne compte pas pour autant se démobiliser, promet Alain Bidal.

Ndlr Sibylline : plus d’information

Extraction de sable : le communiqué de Bercy (lien)

Le sable… Enquête sur une disparition (lien)

Le sable de la baie de Lannion, objet de convoitise et de conflit (Côtes d’Armor) (lien)

Les marchands de sable menacent-ils les dunes françaises ? (lien)

Source

Advertisements

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :