Publié par : Sibylline | avril 10, 2015

Une centaine de dauphins s’échouent sur une plage au Japon

Plus d'une centaine de dauphins s'est échoué sur une plage du Japon. Kyodo News  /  JAPANOUT/AP/SIPA

Plus d’une centaine de dauphins s’est échoué sur une plage du Japon. Kyodo News  /  JAPANOUT/AP/SIPA

10 Avril 2015 (Le Monde, AFP). Près de 150 dauphins d’Electre (Peponocephala electra – espèce menacée de dauphins des eaux tropicales et subtropicales qui évoluent en eau profonde) se sont échoués vendredi sur une plage du Japon, où les habitants et les garde-côtes tentaient de les secourir, a-t-on appris auprès des autorités. Les mammifères ont été découverts dans la localité d’Hokota, dans la préfecture d’Ibaraki, à 100 kilomètres au nord-est de Tokyo.

Certains secouristes, munis de seau d’eau, essayaient d’empêcher leur peau de sécher, d’autres tentaient de les remettre à la mer et les pousser vers le large, mais le courant les ramenait parfois vers le rivage. Plusieurs animaux étaient blessés, présentant de profondes entailles. D’autres, déjà morts, ont été enterrés par les résidents. La municipalité n’était pas en mesure de donner de bilan précis à ce stade.

« Nous assistons généralement à l’échouage d’un ou deux cétacés chaque année, mais c’est peut-être la première fois que nous en trouvons plus de cent sur la plage », a déclaré un garde-côte. Des scientifiques étaient attendus sur place pour se pencher sur les raisons d’un tel phénomène. « Les ultrasons qu’émettent les dauphins pour se repérer ont pu être absorbés par les bancs de sable, ce qui les aurait désorientés », a expliqué Tadasu Yamadao, chercheur au Musée national de la nature et des sciences, au journal Yomiuri.

Ces dauphins d’Electre, également appelés melon-headed whale en anglais, étaient disséminés sur une distance d’environ 10 kilomètres de long. En 2011, cinquante s’étaient déjà échoués non loin de là. Il s’agit d’une espèce relativement commune dans les eaux japonaises, où les pêcheurs capturent chaque année des centaines de dauphins, une pratique régulièrement condamnée par les organismes de défense des droits des animaux.

Hokota-Japon

Munis de seau d'eau, certains secouristes essayaient d'empêcher la peau des dauphins de sécher. AFP/TOSHIFUMI KITAMURA

Munis de seau d’eau, certains secouristes essayaient d’empêcher la peau des dauphins de sécher. AFP/TOSHIFUMI KITAMURA

Des secouristes et des personnes tentaient le 10 avril 2015 de remettre à l'eau une centaine de dauphins échoués sur la plage d'Hokota, au nord de Tokyo. (AP Photo/Kyodo News)

Des secouristes et des personnes tentaient le 10 avril 2015 de remettre à l’eau une centaine de dauphins échoués sur la plage d’Hokota, au nord de Tokyo. (AP Photo/Kyodo News)

Des habitants tentent de secourir les mammifères échoués sur une plage d'Hokota, à 100 km au nord-est de Tokyo. AFP/TOSHIFUMI KITAMURA

Des habitants tentent de secourir les mammifères échoués sur une plage d’Hokota, à 100 km au nord-est de Tokyo. AFP/TOSHIFUMI KITAMURA

Ndlr Sibylline : en souhaitant que cet échouage en masse ne soit pas le signe annonciateur (cf. capacité de perception du champ géomagnétique et de ses variations, même très faibles, des cétacés ; anomalies magnétiques lors de mouvements de plaques) d’un tremblement de terre style Big One… Quand on sait que des tribus amérindiennes se préparent à un prochain tsunami, en face… Réponse dans 3 jours…

MAJ 12/04/2015 : 3 survivants…

Source

Advertisements

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :