Publié par : Sibylline | septembre 11, 2014

Marc Ona affirme qu’une compagnie pétrolière est à l’origine du décès d’une baleine à bosse de 30 tonnes (Gabon)

Yann Axel Mpaga

@Yann Axel Mpaga

11 Septembre 2014 (Gabonactu.com). Libreville, Gabon – Le coordonnateur de l’ONG Brainforest, Marc Ona Essangui a affirmé sur sa page facebook que la baleine à bosse de 30 tonnes décédée mardi sur une plage de Port-Gentil « a été victime de l’opération sismique en cours depuis un mois par une compagnie pétrolière ».

« Lors de la consultation pour ce projet à Brainforest nous avons déconseillé de mener cette opération pendant la période estivale du fait de la migration de ces mammifères. Notre expert Sosthene Nguema Nguema avait même exigé la réalisation d’une étude d’impact environnemental quand les autres administrations en charge de l’environnement optaient pour une simple présentation du PGES sur la base des anciennes opérations de recherche effectuées dans la zone par la même compagnie », explique l’environnementaliste.

Marc Ona Essangui affirme que le procès verbal de cette réunion est disponible. Il pointe du doigt une « négligence » de la compagnie qui mène la compagne sismique sans la citer. Il a simplement menacé de le faire sous peu.

« Les responsables de Gabon bleu sont appelés à mener une enquête », martèle-t-il.

Une baleine à bosse de 16 mètres pesant 30 tonnes est morte mardi sur une plage de Port-Gentil la capitale économique du Gabon où elle a échoué très tôt.

La baleine a été découverte échouée sur la plage à quelques encablures de la base militaire du chef-lieu de la province de l’Ogooué-Maritime (sud-ouest du Gabon).

Une équipe de volontaires aidée par des spécialistes du domaine et des propriétaires de motopompes a été dépêchée sur place pour réhydrater l’animal. Les sapeurs pompiers de la ville ont également été mobilisés mais les efforts de tout ce beau monde n’ont pas permis de sauver le mégaptère qui est finalement décédé vers 11 heures sous le regard des officiels gabonais et des badauds venus vivre ce triste spectacle.

Le Gabon avec 800 km de côte a créé un parc naturel marin à Loango, près de Port-Gentil pour protéger les baleines à bosse qui y sont très nombreuses.

Ndlr Sibylline : malheureusement, si nos sources nous le confirment, aucune autopsie ne sera pratiquée.

Source

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :