Publié par : Sibylline | août 19, 2014

Un ostréiculteur de Cancale touché par l’embargo russe (Ille-et-Vilaine)

huitres-Cancale19 Août 2014 (Krystell Veillard). Alors que la Commission Européenne vient d’annoncer le déblocage de 125 millions d’euros pour soutenir le secteur maraîcher de l’Union européenne, frappé par l’embargo russe, d’autres professions sont également touchées. C’est le cas d’un producteur d’huîtres de Cancale.

L’agro-alimentaire breton est victime de l’embargo russe sur les produits occidentaux. Réplique de Moscou aux sanctions qui lui sont imposées dans la crise ukrainienne. Hier, la Commission européenne débloquait 125 millions d’euros pour soutenir les maraîchers. Aucune aide  en revanche pour les autres filières elles aussi touchées. Les produits de la mer notamment. Comme les huîtres.Certains ostréiculteurs exportent en effet leur production dans le pays de Vladimir Poutine. Ils sont une dizaine en France, l’un d’eux, est installé à Cancale, face à la baie du Mont Saint-Michel.

Un ostréiculteur spécialisé dans l’exportation

Stéphan Alleaume, s’est orienté vers les marchés extérieurs et ainsi 90 % de sa production s’en va vers une cinquantaine de pays.Il produit 800 tonnes d’huîtres par an, dont 7% partaient pour la Russie. Un marché développé depuis une quinzaine d’années, mais il y a une semaine et demi, les échanges se sont totalement interrompus. L’embargo est un nouveau coup dur pour cet ostréiculteur, qui comme l’ensemble de la profession, a déjà subi les maladies sur les huîtres depuis 2008.

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :