Publié par : Sibylline | juillet 29, 2014

En attendant les cétacés (Nouvelle Calédonie)

Un week-end de sensibilisation à la protection de la zone du lagon Sud, sur fond d’excursions, pour observer le ballet des baleines qui se poursuivra jusqu’à mi-septembre. Photo Archives LNC

Un week-end de sensibilisation à la protection de la zone du lagon Sud, sur fond d’excursions, pour observer le ballet des baleines qui se poursuivra jusqu’à mi-septembre. Photo Archives LNC

Mardi 29 Juillet. Malgré les incidents à l’usine de Goro, le comité de gestion de l’île a réussi à organiser son week-end découverte et partage.Un événement qui contribue au développement économique de l’île et à la sensibilisation au respect du patrimoine naturel du Sud.

La Fête de la baleine de l’île Ouen est un événement fort qui marque le début de la saison des cétacés. Fort aussi, car l’événement avait été annulé l’année dernière, suite au décès brutal en mars 2013* de Willy Mei, vice-président du comité de gestion locale, organisateur de la Fête de la baleine. Après cette année de deuil et malgré la fuite d’acide à l’usine de Goro en début d’année, les habitants de la tribu de Ouara ont mis les bouchées doubles pour que les festivités aient lieu les 2 et 3 août. « Notre assemblée générale a eu lieu il y a à peine deux semaines, explique Olivier Whety, président du conseil. Nous avons été très occupés par l’actualité de la mine de Goro, nous, qui sommes majoritairement des pêcheurs sur l’île Ouen. »

L’environnement est une des préoccupations majeures des habitants de l’île Ouen. Consciente de vivre dans un site protégé au sein de la zone tampon inscrite au patrimoine de l’Unesco, la tribu de Ouara profite de cette période de l’année où plusieurs centaines de baleines à bosse transitent aux abords de l’île pour sensibiliser le grand public. « Le comité de gestion locale a été créé en 2010 dans le cadre de la préservation de la zone du Grand lagon Sud inscrite au patrimoine mondial, précise Ursula Wheti, secrétaire de l’association. Au-delà de l’émerveillement que suscite l’arrivée des baleines auprès des visiteurs, cette date est très importante pour nous, car elle marque le début du calendrier de l’igname. » Tout au long de ce week-end, les 134 personnes ayant réservé un des packages proposés par le comité de gestion et le point tourisme Grand Sud, partageront le quotidien des habitants de l’île. Des associations environnementales tiendront des stands pour informer le public.

 Renouvelée pour la troisième fois, l’opération vise à faire découvrir l’île Ouen aussi bien aux Calédoniens qu’aux touristes. « L’idée est de créer une dynamique locale où les habitants participeraient au développement économique durable de l’île, lance Nadia Hagen, responsable du pôle tourisme Grand Sud du Mont-Dore. Ouvrir les portes de la tribu de Ouara pendant la saison des baleines est un premier pas vers un projet plus global qui est de pérenniser l’offre touristique sur l’île Ouen. » Et les projets vont bon train. Entre l’incontournable table d’hôte « Chez Titine », ouverte à l’année sur réservation et le projet de camping que nourrit Arnaud Wethi, qui assure une partie du transport par navette de la société Casy Express, l’île Ouen pourrait, dans les années à venir, constituer un réel enjeu touristique pour le Grand Sud. Tout au long du week-end, les visiteurs vivront en immersion totale avec les habitants de l’île. Samedi matin l’accueil sera traditionnel avec des danses et une coutume. L’hébergement se fera sous tente chez l’habitant. Les douches sont à l’extérieur et les sanitaires se trouvent au dispensaire et à l’école primaire. L’un des temps forts sera la préparation d’un bougna pour les convives par une quinzaine de femmes de la tribu avant la grande veillée du samedi soir autour du feu, sans compter les nombreuses excursions en compagnie des dix guides de la tribu et, bien sûr, la possibilité d’observer les baleines depuis les bateaux.

Repères

Financement
Deux millions de francs ont été nécessaires à la programmation de ce week-end découverte. Au rang des partenaires de l’événement, il y a la province Sud, la fondation Vale, la mairie du Mont-Dore, l’association tourisme Grand Sud, le GDPL Goro et Calédonie Charters.

Horaires des charters
Au départ de la baie de la Somme le samedi 2 août :
option voilier, départ à 8 h 30. Option navette maritime : départs à 8 heures, 9 heures et 10 heures.
Au départ de l’île Ouen le dimanche 3 août : option voilier, départ à 16 h 30. Option navette maritime : départs à 15 heures, 16 heures et 17 heures.

Source

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :