Publié par : Sibylline | juillet 11, 2014

Saint-Paul : Des filets anti-requins pour protéger trois spots de surf (île de la Réunion)

filet-requins-ReunionVendredi 11 Juillet 2014 (LG). La ville de Saint-Paul travaille actuellement sur la pose de filets englobant la zone de surf.

« On a déposé deux concepts de filets au service juridique de la mairie », expose Patrick Florès, adjoint de quartier en charge de la gestion du risque requin.

Sans en dévoiler trop sur des projets qui doivent encore franchir la barrière administrative, l’adjoint explique simplement que l’un des deux concepts se présentera sous la forme d’un dispositif « aimanté »anti-requin vraiment écolo, sans filet maillant. « On sait que les requins sont hyper sensibles grâce à leurs ampoules de Lorenzini », explique l’adjoint.

Dans la même veine, le second dispositif est conceptualisé de telle sorte à effaroucher les requins de la zone protégée. Il s’agira cette fois-ci d’un filet électromagnétique. Trois sites devraient en être équipés : Roches noires, les Aigrettes et Boucan.

Ndlr Sibylline : s’il s’agit du projet belge Aquatek, il faut savoir que l’un des deux porteurs du projet s’est désisté de ce qu’il considérait comme une « bombe à retardement » de par l’attitude de son coéquipier. En effet, pour des raisons d’appât du gain, ce projet a été proposé alors que tous les tests de sécurité, que ce soit sur les humains ou la faune marine, n’ont pas encore été évalués. L’usage des champs magnétiques n’est pas anodin. Qu’importe, l’argent prime avant tout !!! L’on peut faire confiance à l’administration pour ce qui est de guérir plutôt que de prévenir. Après tout, c’est le contribuable qui paie la note, en vies humaines ou via ses impôts…

Des plongeurs bouteille sur des créneaux dédiés

Même s’il assure ne pas maîtriser « le temps administratif », il garde espoir pour une application à moyen terme. « Nous en sommes au stade de l’instruction, en octobre on fabrique et en novembre on monte les filets », avance-t-il très optimiste.

Hormis ce projet conséquent, d’autres demeurent réalisables dans des délais raccourcis. La mairie planche actuellement sur la mise en place de créneaux horaires de pratique sécurisée du surf sur son littoral. Cette sécurisation sera effectuée par des plongeurs bouteille deux fois par semaine. Là encore, le projet mérite d’être peaufiné.

Enfin, sur le site spécifique de Boucan canot, Patrick Florès informe que le filet de baignade qui a eu raison de la houle est en réparation. Mais lors de sa pose, il sera question de le « décaler derrière la vague pour les éviter mais aussi éviter le backwash », c’est-à-dire le retour des vagues. Un positionnement qui devrait améliorer sa durée de vie.

Ndlr Sibylline : en Australie, on cherche à remplacer les filets anti-requins qui sont un outil de destruction massive d’une biodiversité déjà fort mal en point.

Manly Council to consider reducing shark netting (Australia)

Source

Advertisements

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :