Publié par : Sibylline | juin 12, 2014

Loin des yeux, loin des pollueurs

expedition7iemecontinent12 Juin 2014. Loin des yeux, loin des pollueurs. » c’est par cette phrase que débute la communication presse de l’Expédition 7ème Continent qui annonce son départ pour sa nouvelle mission d’observation dans l’Atlantique nord. En 2013, une première expédition, cette fois dans le Pacifique nord, avait permis aux membres de l’équipe de mieux appréhender l’étendue de l’accumulation des déchets déversés dans les mers.

Ce 7ème continent est une création humaine dont la surface avoisine maintenant les 7,5 millions de km2 et dont la profondeur atteint par endroit les 30 mètres. Si ces chiffres parlent déjà d’eux-mêmes, l’analyse plus précise de ce continent de déchets illustre l’étendue des dégâts. Ainsi, selon Algalita Marine Research Foundation, pour 1 kg de plancton présent dans la zone ce sont 5 kg de plastique qui stagnent, les fragments de plastique sont parfois plus petits que le plancton et ainsi près d’un tiers des petits poissons est contaminé par le plastique. Au niveau macro, ce sont plus de 18 000 morceaux de plastiques et 750 000 débris par km2 qui ont été estimés.

 Cette situation est loin d’être figée et ce continent grandit de jour en jour, selon les membres de l’expédition, ce sont chaque année 6,5 millions de tonnes de déchets qui sont déversés dans les mers et océans du globe et, 80 % de ces déchets sont du plastique. A ce rythme, dans deux décennies, Ce 7ème continent sera aussi grand que l’Europe. Pour Patrick Deixonne, le chef d’expédition, «Cette catastrophe écologique qui passe inaperçue, fait froid dans le dos quand on se retrouve nez à nez avec elle… ».

 La nouvelle mission s’est déroulée du 5 au 25 mai 2014 avec pour cible le gyre (1) de la mer des Sargasses dans l’Atlantique nord. La zone marine cible a été atteinte la 19 mai et sans surprise une première analyse des prélèvements d’eau a montré une forte augmentation des concentrations de plastique. De nombreux échantillons ont été congelés afin de pouvoir effectuer des tests plus poussés en laboratoire.

 Pour l’Expédition 7ème Continent les opérations de recherche, de médiatisation et d’alerte sont loin d’être achevées ; les acteurs de ce projet espèrent « pouvoir se rendre bientôt sur les autres gyres : il existe effectivement cinq 7° Continents dispersés dans les océans Atlantique, Pacifique et Indien. »

 1 -Un gyre est un vaste tourbillon d’eau océanique formé d’un ensemble de courants marins et provoqué par la force de Coriolis.

Source

Advertisements

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :