Publié par : Sibylline | avril 22, 2014

Madagascar : menace de marée noire après l’échouage d’un pétrolier

Getty Images/Pierre-Yves Babelon

Baie d’Antsiranana appellée mer d’Emeraude près de Diégo Suarez, Madagascar. Getty Images/Pierre-Yves Babelon

Mardi 22 Avril 2014. A Madagascar, la baie de Diégo Suarez toujours sous la menace d’une catastrophe écologique. Un pétrolier s’est échoué, jeudi 17 avril, à l’entrée de la baie, juste à côté du site touristique de la « mer d’Emeraude ». A son bord, 11 000 m3 de gasoil. Les autorités préparent une délicate opération pour le dégager sans déverser de pétrole.

Le pétrolier Tromso, battant pavillon des Bahamas devait entrer dans la baie de Diégo Suarez jeudi, mais il a emprunté par erreur le plus petit des deux passages, celui des pirogues et des petits bateaux. Le navire aurait heurté un rocher, et serait resté coincé dans le sable et les coraux.

Lundi, des plongeurs ont pu inspecter l’état de la coque. D’après les dernières informations, la coque extérieure est percée, mais la deuxième coque tient toujours. Il n’y a donc pas de déversement d’hydrocarbure.

La mer d’Emeraude menacée

Les experts internationaux, dépêchés sur place, envisagent d’alléger le bateau en transférant une partie de la cargaison vers un autre bateau. « Cette solution est encore difficile à réaliser pour l’instant », confie le commandant de la base navale le capitaine de vaisseau Vaohavy, car l’état de la mer et du vent est défavorable à toute opération. Il faudrait selon lui attendre 10 à 15 jours avant de remorquer le pétrolier. Une réparation sur place est aussi envisagée.

Une fuite d’hydrocarbure aurait de graves conséquences écologiques et économiques pour la région. Le navire se trouve à 500 mètres du site de la mer d’Emeraude. Un lagon aux eaux transparentes très prisé des touristes.

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :