Publié par : Sibylline | mars 28, 2014

Sage-femme pour un requin à Fuengirola (Andalousie, Espagne)

Le requin est retourné dans son élément avec ses dix bébés. Photo MC Jaime

Le requin est retourné dans son élément avec ses dix bébés. Photo MC Jaime

Vendredi 28 Mars 2014. Peu avant neuf heures ce matin, Antonio Carrillo a vécu l’une des expériences les plus enrichissantes et inhabituelles de sa vie. Alors qu’il se rendait à son travail, il avisa, sur la plage du château de Fuengirola, un individu qu’il croyait être un dauphin. Son amour des animaux le fit se détourner de sa route quelques instants pour l’aider à retourner à la mer. Une fois sur la rive, nouvelle surprise : il s’agissait d’un requin.

Au début, il avait l’intention de faire glisser l’animal, de plus de deux mètres de long, en le prenant par la queue « car il avait l’air fatigué, mais ne présentait aucune blessure ou signe de maladie», se souvient ce charpentier. C’est alors qu’en le poussant vers le large, il a vu une autre petite queue qui sortait. « Ma première pensée a été, si la mère meurt, au moins que la progéniture vive», et avec cette intention, il a aidé l’animal en comprimant son ventre doucement pour faire sortir les nouveaux-nés, un par un. Dix bébés requins ont ainsi vu le jour, apparemment en parfaite santé ».

L’appel d’urgence au 112 salon pour alerter la Guardia civile, n’a pas beaucoup servi car ils ont eu à peine le temps d’arriver : « tout cela s’est passé si vite », se souvient-il. Une deuxième personne est venu en aide au premier sauveteur. Les deux ont assisté sont intervenus sans se soucier qu’ils étaient debout dans l’eau, le matin le plus froid de ce printemps, tel que le décrit Calvillo ». Nous étions concentrés sur la naissance.

Constatant que la mère et les bébés étaient en parfaite santé, ils ont cependant décidé d’attendre un peu pour s’assurer que l’eau ne ramènait pas les animaux sur la plage.

requin-hâ ou requin à grands ailerons (Galeorhinus galeus. Il est classé vulnérable sur la liste rouge de l'UICN (régression de la population liée à sa surpêche (aielrons, foie)).

Requin-hâ ou requin à grands ailerons (Galeorhinus galeus). Il est classé vulnérable sur la liste rouge de l’UICN (régression de la population liée à sa surpêche (ailerons, foie)).

Source

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :