Publié par : Sibylline | mars 16, 2014

Ils ont retrouvé leur élément (Landes, Pays Basque)

© PHOTO JEAN-YVES IHUEL

© PHOTO JEAN-YVES IHUEL

14 Mars 2014 (Jean-Yves Ihuel). Les tempêtes qui ont sévi ces derniers mois sur le littoral Atlantique ont entraîné l’échouage de milliers d’oiseaux marins, morts ou vivants, sur nos côtes. Sur une zone qui va d’Hendaye à Mimizan environ 660 d’entre eux (dont environ 600 en février et début mars) ont été recueillis et pris en charge par le centre de sauvegarde de la faune sauvage d’Hegalaldia basé à Ustaritz.

Des oiseaux relâchés

Les fenêtres météorologiques de ces derniers jours ont déjà permis de relâcher des dizaines d’entre eux. Mercredi 12 mars des Guillemots de Troïl et un Fou de Bassan ont été remis en liberté à la plage du Métro à Tarnos. L’association Hegalaldia a choisi Tarnos puisque c’est la seule commune des Landes qui la soutient financièrement sans interruption depuis la marée noire du «Prestige».

L’effet des tempêtes a une importante incidence sur le budget de l’association, Laurence évalue le coût à 2000 euros par semaine depuis le début février. Elle ajoute que depuis le 1er janvier 2014 Hegalaldia a déjà atteint le même nombre d’accueil d’animaux sauvages que celui comptabilisé entre janvier et septembre 2013. L’association est toujours à la recherche de soutiens financiers (subventions, dons, mécénat) pour continuer son action (site web : lien).

Soutien financier

Actuellement, les lâchers vont se poursuivre selon l’état des oiseaux. Il y a beaucoup moins d’accueil d’oiseaux puisque les tempêtes sont passées mais aussi parce que les oiseaux remontent vers le nord de l’Europe. En cas de découverte d’oiseaux affaiblis l’association conseille de ne pas « jouer aux apprentis sorciers » et de la contacter (tél. 06 76 83 13 31).

Alain Perret, l’adjoint à l’environnement de Tarnos présent sur place, ajoute : « Nous travaillons avec Hegalaldia, nous sommes très contents du résultat. Nous souhaitons que l’ensemble des collectivités soutiennent cette association. »

Ndlr Sibylline : pour retrouver la saga des oiseaux de la côte Atlantique, tapez « Oiseaux marins » dans la barre de recherche.

Pour aider les oiseaux, c’est par ici (lien) :

Penguin sweaters

Source

Advertisements

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :