Publié par : Sibylline | février 21, 2014

Europe : Un nouveau rapport de la commission européenne publié aujourd’hui dépeint l’état inquiétant des mers et des océans européens, 88 % des stocks halieutiques menacés en Méditerranée

dossier-mer-ocean-poubelleVendredi 21 Février 2014. Un nouveau rapport publié aujourd’hui dépeint l’état inquiétant des mers et des océans européens.

L’analyse de la Commission européenne, qui sera présentée lors de la conférence « Healthy Oceans – Productive Ecosystems » (HOPE) organisée à Bruxelles les 3 et 4 mars, indique que des efforts urgents sont nécessaires pour que le milieu marin retrouve un état satisfaisant d’ici à 2020.

M. Janez Potocnik, membre de la Commission européenne chargé de l’environnement, a déclaré à ce propos: « Le message est clair : les mers et les océans européens se trouvent dans un état préoccupant. Ils nous sont pourtant indispensables et nous devons parvenir à un équilibre. Nous devrons pour ce faire trouver des moyens de tirer pleinement parti de leur potentiel économique, sans accroître la pression qui pèse sur ce milieu déjà fragile, en créant de la croissance et des emplois pérennes sur le long terme. »

Le rapport, accompagné des « messages marins » de l’Agence européenne pour l’environnement également publiés aujourd’hui, offre la première vue d’ensemble jamais réalisée de l’état des mers et des océans de l’UE. Les États membres ont fait rapport sur la situation de leurs eaux marines, sur ce qu’ils considèrent être un « bon état écologique », ainsi que sur les objectifs qu’ils ont fixés pour atteindre cet état. Les constatations du rapport sont accompagnées de recommandations pour les quatre régions marines et pour les différents États membres. Il apparaît dans le rapport que : grâce aux rapports complets des États membres, nous en savons aujourd’hui beaucoup plus sur les mers et les océans, sur les problèmes qui se posent, et sur les solutions possibles;

La plupart des indicateurs sont au rouge; on constate, par exemple, que 88 % des stocks halieutiques sont menacés en mer Méditerranée et en mer Noire. Néanmoins, les activités de capture deviennent plus durables, même si l’amélioration est lente ;

L’UE devra consentir des efforts supplémentaires si elle veut atteindre l’objectif qu’elle s’est fixé de disposer de mers et d’océans sains et productifs en 2020;

Le manque de coordination entre les États membres constitue un frein à l’amélioration de la situation: une coopération renforcée permettrait en effet de parvenir au bon état écologique plus facilement et à moindres frais.

Source

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :