Publié par : Sibylline | février 21, 2014

Conteneurs tombés à la mer : Robin des Bois porte plainte contre Maersk (Bretagne)

Un porte-conteneurs de Maersk à Wilhemlshaven (Photo Ingo Wagner. AFP)

Un porte-conteneurs de Maersk à Wilhemlshaven (Photo Ingo Wagner. AFP)

21 Février 2014. L’ONG environnementaliste Robin des Bois a annoncé vendredi avoir porté plainte à Brest contre la compagnie danoise Maersk, qu’elle accuse d’avoir omis de signaler à temps la perte en mer de quelque 520 conteneurs lors de la tempête Ulla le 14 février.

Maersk a reconnu mercredi avoir perdu 517 conteneurs de son porte-conteneurs Svenborg Maersk lors de cette tempête, au large de la Bretagne, et non 70 comme annoncé précédemment.

«Le commandant du Svendborg Maersk, l’armateur et sa cellule de veille ont omis de signaler à l’État français et aux autres pays riverains la magnitude du sinistre», a déploré vendredi Robin des Bois, précisant avoir porté plainte pour «mise en danger de vie d’autrui» et «pollution et abandon de déchets».

Les conteneurs en mer «sont des dangers permanents pour les marins pêcheurs, les communes du littoral et l’environnement», rappelle l’ONG, qui juge que «dans cette affaire la désinvolture de Maersk et de l’équipage du Svendborg Maersk sont inadmissibles».

La compagnie avait affirmé n’avoir pris toute la mesure des pertes que lors d’une escale de vérification, à Malaga (Espagne).

Robin des Bois estime toutefois que «les piles de conteneurs effondrées étaient en majorité situées à vue de l’équipage», et qu’«une estimation et un signalement des rejets à la mer en temps réel étaient possibles».

Selon Maersk, 85% des conteneurs perdus étaient vides et ont coulé.

La préfecture maritime de Brest avait annoncé avoir dépêché des survols et des moyens nautiques pour repérer et récupérer les conteneurs en perdition, «aux frais et risques de la compagnie Maersk».

Le nombre de conteneurs récupérés s’élevait à 13 vendredi matin dans la zone de compétence de la préfecture, a précisé cette source.

Le Svendborg Maersk, un porte-conteneurs de 347 m et d’une capacité de 8.160 EVP (équivalents vingt pieds, l’unité de mesure des conteneurs), avait perdu une partie de sa cargaison lors de la tempête Ulla du 14 févier, alors qu’il faisait route au large d’Ouessant (Finistère), en direction du sud.

Source

Advertisements

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :