Publié par : Sibylline | février 12, 2014

Alerte aux méduses à St-Pierre (île de la Réunion)

physalie-la-Reunion12 Février 2014. La flamme orange flotte sur la plage de St-Pierre. Des méduses ont été observées ce matin. Deux personnes ont été piquées. Une quarantaine de méduses ont été ensablées par les maîtres nageurs sauveteurs. 

Mauvaise surprise pour les baigneurs Saint-Pierrois ce matin. Des méduses sont venues s’échouer sur le sable du lagon. Près d’une cinquantaine de méduses ont été découvertes sur la plage.

Deux baigneuses, une trentenaire et une sexagénaire ont tout de même été piquées, elles ont été légèrement blessées, selon les Maîtres Nageurs Sauveteurs.

L’alerte a été rapidement donnée vers 8h30. Le drapeau orange est resté hissé toute la journée, mais cela ne suffit pas à freiner les baigneurs du mercredi. Certains ont tout de même tenté de se mettre à l’eau.

La récalcitrance des baigneurs oblige les maîtres nageurs sauveteurs à faire des rondes afin d’évacuer le lagon à l’arrivée de nouvelles méduses.

Les piqûres de cet animal peuvent occasionner d’importantes douleurs. Elles sont cependant facilement soignables et les douleurs ne durent pas plus d’une demi-heure.

En cette période d’été avec des températures élevées de l’eau et un fort courant, le phénomène est habituel. Les méduses échouées sont enterrées dans le sable.

Ndlr Sibylline : Les physalies (cf. photo), siphonophores marins, ne sont pas des méduses. Elles en sont des cousines éloignées. Leur abondance est corrélée à la perte de leurs prédateurs, dont la tortue caouanne (Caretta caretta) !

Que faire en cas de piqûre ?

« En cas de contact avec une physalie, il est important de retirer les tentacules qui sont très adhérents à la peau, sans les écraser, en appliquant de la mousse à raser (ou à défaut du sable sec) sur la lésion et en grattant avec un carton rigide (ou carte de crédit), une fois séchée. La lésion doit ensuite être rincée abondamment à l’eau de mer », indique le CHU de Bordeaux sur son site. Vous pouvez également vous adresser aux maîtres nageurs-sauveteurs.

Même mortes, il est déconseillé de les toucher

Dans des cas plutôt rares, la piqûre de physalie peut provoquer, au-delà de la sensation de brûlure, un malaise, des difficultés respiratoires, des nausées, des douleurs au ventre, à la tête, des crampes, voire une perte de connaissance. « Lors de l’apparition de ces symptômes, le baigneur doit contacter le poste de secours local ou appeler le SAMU Centre 15″, conseille le CHU.

Source

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :