Publié par : Sibylline | janvier 17, 2014

En Norvège, le froid fait geler un banc de poissons

Photo Ingolf Kristiansen

Photo Ingolf Kristiansen

Vendredi 17 Janvier 2014 (Audrey Garric). Alors que l’Australie étouffe sous la canicule, la Norvège, elle, frissonne. A tel point que la semaine dernière, un banc entier de lieus noirs s’est retrouvé gelé sur une plage de l’île de Lovund, au centre du pays, donnant cette photo saisissante prise par Ingolf Kristiansen et ensuite diffusée par les médias norvégiens.

En réalité, le froid n’était pas si vif pour cette période de l’année dans le Grand Nord : « seulement » – 7,8°C. Mais les lieus noirs, l’une des espèces de poissons les plus communes sur la côte norvégienne, sont remontés près de la surface dans une zone de baignade peu profonde et semi-fermée, avant de se retrouver coincés dans l’eau qui gelait.

« Les lieus noirs évoluent en banc quand ils sont jeunes. Ils se sont très certainement réfugiés dans cette baie, effrayés par des cormorans, explique Aril Slotten, en charge du groupe de recherche sur les poissons pélagiques à l’Institut de recherche marine de Bergen. A marée haute, l’eau rentre dans la baie, mais pas à marée basse. Les poissons se sont alors retrouvés piégés. »

« Les lieus noirs, de la même façon que les harengs, sont régulièrement chassés par les oiseaux, les phoques et les baleines, poursuit l’expert. Parfois, cela peut les conduire à sauter au-dessus de la surface, nager vers des eaux moins profondes, ou même être bloqués sur la terre ferme. Mais c’est la première fois que l’on observe ce phénomène alors que l’eau gèle. »

En février, 10 000 tonnes de harengs avaient été retrouvés flottant dans un fjord islandais, plus probablement en raison d’un manque d’oxygène.

Source

Advertisements

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :