Publié par : Sibylline | janvier 17, 2014

Dans l’attente du massacre de 250 dauphins (Japon)

dauphins-Taiji17 Janvier 2014. Cinq troupeaux totalisant 250 grands dauphins (Tursiops truncatus) ont été rabattus et enfermés en baie de Taiji (Japon). Leur sort sera scellé dans les prochaines heures : massacre ou captivité. Parmi eux, un delphineau albinos, animal suffisamment rare pour rapporter des sommes astronomiques à ses vendeurs.

Les dauphins sont choisis en fonction des demandes des delphinariums internationaux qui viennent faire leur marché, juvéniles et mères sont séparés. Chaque dauphin se monnaye aux alentours de 200 000 dollars, petite somme si on la compare à la lucrativité du marché de l’industrie de la captivité. Un dauphin peut rapporter un milliard de dollars/an.

Taiji est connue internationalement depuis le film oscarisé « The cove » (« La baie »). Cependant, il se pratique les mêmes massacres dans 19 autres baies et ce, dans l’indifférence générale. C’est ainsi que 20 à 40 000 dauphins disparaissent chaque année, dont 5 % à Taiji, au cours d’un semestre qui débute en Septembre. Les candidats non choisis, les plus nombreux, se voient harponnés par l’évent, sont décapités, etc… Les conditions du massacre sont d’une extrême barbarie..

Sans les millions de visiteurs des delphinariums, ces horreurs et cette perte drastique de biodiversité n’existeraient pas. Si vous enfants vous demandent d’aller voir les dauphins, montrez-leur ces images :

Conclusion : boycottez la captivité et faites-le savoir (freepopfax ou assimilé pour envoyer des fax gratuitement) !

Tel: +81 0735 59 3514 Fax +81 0735 59 2810 info@dolphinbase.co.jp & info@dolphinresort.jp
Taiji fishermen’s union: TEL: +81735592340 (Fax: +81-735-59-2821)
Mayor – Taiji town hall +81735592335
Wakayama prefecture office, Fishery Division TEL : +81-73-441-3010
FAX : +81-73-432-4124 & e0717001@pref.wakayama.lg.jp
Mr. Yoshiki Kimura – Governor of Wakayama (Fax: +81-73-423-9500)

don-t-buy-a-ticket

Autres infos sur la captivité : « Blackfish » lève le voile sur les conditions de vie des orques en captivité

Les dessous de la captivité (anglais)

MAJ 18.01.2014 : 25 dauphins ont été retenus pour alimenter l’industrie de la captivité. Un dauphin n’a pas survécu au stress et a pris la direction de la boucherie. Dolphin Base, Hotel Dolphin Resort et Taiji Whale Museum (5 transférés aujourd’hui dont le bébé albinos) sont les futurs mourroirs pressentis. Aucun dauphin n’a été abattu aujourd’hui. Les craintes sont pour demain…

En 2010, l’ONG Black Fish sectionnait les filets de 6 enclos à Taiji afin de libérer les cétacés (lien). On regrette que les ONG sur place ne fassent de même, tout en étant parfaitement conscients des prises de risque et de la préparation millimétrée nécessaire à ce type d’action. En effet, alerter la communauté internationale est nécessaire (vu qu’elle nous permet de relayer l’actu) mais insuffisant car cela n’a rien changé depuis plus de 10 ans que les dites ONG (la première à avoir alerté est une assocation nippone) relaient les informations.

Black Fish entraîne ses membres aux actions sous-marines, façon militaire, et ce sont loin d’être des « allumés »… raison pour laquelle les donateurs devraient se renseigner avant de faire confiance aux ONG qu’ils voient dans les médias. Pour figurer dans ces derniers, il faut bénéficier, au départ, d’un budget « communication », ce que les petits poucets n’ont pas.

Voici pour ceux qui auraient tendance à faire l'amalgame entre le peuple japonais et une centaine de pêcheurs.

Voici pour ceux qui auraient tendance à faire l’amalgame entre le peuple japonais et une centaine de pêcheurs. Traduction : « Liberté pour les dauphins »

ONG japonaise : Flipper’s Japan

MAJ 19.01..2014 : après la capture du delphineau femelle albinos, sa mère a maintenu la position de spy hopping (position de l’espion :  le dauphin se dresse à la verticale et maitient sa tête hors de l’eau, ayant ainsi accès à ce qui se passe en surface) pendant une demie heure. Elle n’a ensuite plus jamais refait surface… Chez les humains, on dirait qu’elle est morte de chagrin… Chez les humains seulement… sauf si l’on considère que la base physiologique des émotions est commune à tous les mammifères.

Ce matin la sélection a continué. 15 dauphins de plus sont destinés aux delphinariums, soit au total 40 au cours des deux derniers jours. A noter qu’une nouvelle victiome n’a pas survécu à la barbarie.

MAJ 20.01.2014 : Tout le monde s’attendait à une tuerie, mais ce fut une nouvelle matinée de sélection pour une vie en captivité. 11 dauphins pour aujourd’hui, soit 51 au total au cours des trois derniers jours. 200 dauphins sont donc toujours privés de nourriture.

Photos

Article Le Monde : Le massacre des dauphins de Taiji a commencé

Excuse bidon de la tradition :

Quand vous entendez l’excuse de tradition, il est bon de rappeler que Taiji a commencé à chasser des grands dauphins en 1970 et à les tuer en 1980.

Pourquoi ? Parce qu’il y avait une demande de l’industrie de la captivité. Ils ont ensuite réalisé que la vente de viande étaiit une source supplémentaire de revenus.

Business-captivité-dauphins

don-t-buy-a-ticket-2

Voitures-payees-par-la souffrance-Taiji

Le prix du sang !

Note Maryn Stewart : Contrairement à ce qui a été dit sur certains murs de réseaux sociaux, il y a beaucoup de gens de différentes associations, de différents pays ou des indépendants qui sont sur le sol japonais. Beaucoup de personnes ont payé de leur propre poche (moi inclus) pour défendre les baleines et les dauphins.

J’ai payé des milliers de dollars à des personnes dès que ça a été nécessaire sans me soucier du groupe auquel ils appartenaient. Cela a été un effort concerté de tout le monde.

Personne ne peut savoir de quoi demain sera fait : succès ou échec. Il est temps que nous soyons TOUS unis pour les animaux de Taiji et laissez vos égos chez vous.

NOUS SOMMES TOUS DES GARDIENS DE CRIQUE (« cove monitors ») !

MAJ 20.01.2014, 23h30 : un premier groupe de dauphins est conduit sous les bâches, un pieu est enfoncé au niveau de l’épine dorsale, en arrière de l’évent, le massacre commence… Le sang qui gicle envahit toute la baie…

massacre-dauphins-Taiji

MAJ 21.01.2014 : bilan =  52 dauphins destinés aux delphinariums, 41 abattus et entre 130 et 140 animaux relâchés avec une très faible espérance de survie : stress extrême et diète forcée sont un très mauvais coktail de « réhabilitation ».


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :