Publié par : Sibylline | décembre 7, 2013

Sauveteurs perplexes sur le sort des baleines échouées en Floride (Etats-Unis)

beached_whales17 Décembre 2013. Après trois jours d’efforts, les sauveteurs étaient encore plus perplexes vendredi soir sur les chances de sauver une quarantaine de baleines pilotes. Découverts mardi, les animaux se sont égarés, pour des raisons inexpliquées (Ndlr Sibylline : en cherchant un peu, les mystères seraient levés sans trop de difficultés ; entre les prospections sismiques et les exercices Comptuex de la Navy, il y a matière), dans des eaux peu profondes du sud de la Floride.

Les opérations de sauvetage ont été suspendues vendredi en fin d’après-midi et devraient reprendre samedi dès l’aube par un survol de la région par hélicoptère. « Tout peut arriver, les baleines peuvent encore changer de direction », a expliqué Blair Mase, porte-parole de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration).

L’espoir des sauveteurs ne cesse d’osciller au gré des déplacements erratiques et incompréhensibles de ces mammifères dotés d’une étrange bosse frontale et qui vivent d’ordinaire dans les eaux profondes du Golfe du Mexique.

Vendredi matin, l’optimisme avait semblé regagner les océanographes qui affirmaient avoir perdu la trace de 24 baleines, « un signe encourageant car cela signifie peut-être qu’elles ont regagné la mer », avait alors expliqué Blair Mase. « Les baleines pilotes sont une espèce ayant tendance à se déplacer par groupe de 25 », avait-elle précisé.

Mais dans l’après-midi, une vingtaine de ces mammifères, répartis en trois groupes différents, refaisaient surface dans des eaux de trois mètres. Une profondeur très insuffisante pour assurer leur survie.

Déshydratées et affamées

« Ces déplacements moins organisés, plus lents, inquiètent les biologistes », explique la NOAA. « Nous craignons que les baleines subissent gravement les conséquences de l’éloignement de leur maison, de la déshydratation et de la malnutrition. » (Ndlr Sibylline : malheureusement, aucune prise en charge médicale n’a été mise en place, ce qui n’est pas le cas lorsque le SeaWorld est intéressé par de nouveaux animaux pour ses spectacles).

Les cétacés ont été découverts mardi soir par des employés des Everglades, une réserve naturelle dans le Sud de la Floride où s’entrelacent rivières, marais et eaux du Golfe du Mexique. Pour une raison mystérieuse, plus de quarante baleines avaient échoué dans des eaux de moins d’un mètre de profondeur.

Ndlr Sibylline : depuis plus de 10 heures, la NOAA ne communique plus sur le sujet. On peut donc s’attendre à ce qu’elle ait euthanasié les animaux en silence.

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :