Publié par : Sibylline | novembre 10, 2013

Nostalgiques de Spock, réjouissez-vous, Star Trek enterprise est de retour… (île de la Réunion)

pistolet-requinsPremière journée de test avortée pour le laser anti-requin de Tecknisolar

30 Octobre 2013. Les conditions de turbidité de l’eau n’étaient pas optimales aujourd’hui pour tester le Dearteck, ce boîtier composé d’un générateur magnétique à ultra violet pulsé que nous vous avions présenté lundi (lire ici).

Sur le zodiac du Radical surf club, trois apnéistes ont tenté l’expérience mais l’eau n’était pas assez claire pour pousser plus loin la tentative. 

Même si la journée paraît de prime abord infructueuse, les professionnels qui ont entouré le gérant de Tecknisolar soulignent la volonté de la société de vouloir confronter sa trouvaille technique à la réalité des espèces côtières réunionnaises sans plus attendre.

enterprise-sun

« On sait que le laser marche sur le requin gris que la société a testé dans la fosse aux requins de Maurice, et marche aussi sur le requin tigre et le marteau », relaye Thierry Gazzo, pêcheur professionnel mandaté pour les pêches post-attaques et présent ce mardi aux côtés de la Ligue de surf pour cette première journée de test. Première impression tout de même : « le laser était assez impressionnant », fait remarquer Thierry Gazzo

Ce mercredi, deux procédés parallèles seront entrepris. Le premier revient à appliquer la même démarche qu’aujourd’hui, en approche apnéique de requins bouledogues. Le second volet sera assuré par les pêcheurs qui essaieront de stabiliser le squale avant de lui administrer le rayon ultra-violet magnétique. « Si l’on voit qu’il est trop blessé à la gueule ( ???), on essaiera de le maintenir par un lasso à la queue, afin de lui donner plus de liberté de mouvement », explique Thierry Gazzo.

De son propre jugement, il reconnaît que la société Tecknisolar « arrive tard dans la course aux dispositifs anti-requin » mais il retient « la démarche qui me paraît saine » de cette société qui a choisi de tester grandeur nature et devant les acteurs impliqués, sa solution prometteuse sans passer par la case subventions publiques.

Comme hier, la sortie d’aujourd’hui s’effectue au large des Roches noires.

Ndlr Sibylline : mis à part que les seuls sons susceptibles d’incommoder durablement une espèce sont ceux émis par leurs prédateurs et que le seul prédateur du requin est l’homme (excepté pour certains requins mais qui n’appartiennent pas aux espèces de la Réunion), les enregistrements seraient-ils ceux de certains politiques de l’île ?… Et nous ne nous attarderons pas sur les contraintes d’utilisation et les conditions de l’essai (capture préalable de l’animal, etc…)…

Heureusement, Bilboquet nous a déjà mis en garde 😉 : Attaqué par un requin, il réplique au taser et électrocute 812 baigneurs

Eiffel-tower-420x215

Source

Advertisements

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :