Publié par : Sibylline | septembre 11, 2013

Opération de nettoyage dans la baie de Sept-Îles : 200 travailleurs à l’œuvre (Québec, Canada)

SR_NETTOYAGE_MAZOUT_frame_304_002

Nettoyage des berges

Mercredi 11 septembre 2013. Elle précise que plus de 200 personnes s’affairent maintenant à récupérer le mazout sur l’eau et le long des berges. Les efforts sont concentrés au sud-ouest de la baie de Sept-Îles où le déversement a laissé le plus de traces.

Près des quais de la compagnie, du mazout s’écoule encore des réservoirs où le pompage se poursuit 24 heures sur 24.

Le coordonnateur d’Urgence-Environnement sur la Côte-Nord, Guy Desbiens, précise que trois kilomètres de berges ont été plus affectés par le déversement et des estacades permettent de confiner les hydrocarbures dans ce secteur.

« À cet endroit, on retrouve plus de carburant liquide. Le reste, pour ce qui est de côté-ci, on parle de matières souillées comme des algues », indique-t-il.

Des conditions difficiles pour les travailleurs

L’intervention manuelle se poursuit pour récupérer les rejets entre les marées.

« Il ne fait pas beau, mais il faut continuer. J’ai commencé hier. On fait de 6 heures à 6 heures.  » — Un travailleur

Pour sa part, Cliffs ressources naturelles estime pouvoir récupérer la plus grande part des 450 000 litres déversés d’ici la fin de semaine et reprendre ses expéditions de minerai.

« On a augmenté de plus du tiers le nombre de travailleurs », fait remarquer la porte-parole de la minière, Annie Desrosiers.

Les sols contaminés sont ensuite acheminés par camion vers un site d’enfouissement non désigné. « On met ça en sac. Il y a différentes techniques, de la machinerie et des pelles mécaniques qui accumulent ça en tas », indique Guy Desbiens, d’Urgence-Environnement.

La compagnie dit toujours attendre les résultats de l’enquête avant de se prononcer sur les causes de l’incident.

Source

Advertisements

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :