Publié par : Sibylline | septembre 10, 2013

Déversement à Sept-Îles : répercussions néfastes sur la faune (Québec, Canada)

Une bernache enduite d'hydrocarbures

Une bernache enduite de mazout, à côté d’une autre qui a été épargnée. Photo : Luc Turcotte

Mardi 10 Septembre 2013. Des résidents du canton Arnaud ont observé mardi une bernache enduite de mazout dans la baie de Sept-Îles.

Luc Turcotte, un maraîcher du canton Arnaud, s’apprêtait à récolter des légumes dans son champ lorsqu’il a fait une triste découverte. « On s’apprêtait à faire la récolte des fèves quand Peter a vu un oiseau noir qui mangeait des fèves. Il a dit : c’est une outarde qui est pleine de goudron ça! », raconte Luc Turcotte.

Accompagné de son ami Sébastien Bois, il a tenté de la capturer, mais en vain. Ils ont alors communiqué avec la Fondation des oiseleurs du Québec, qui a essayé à son tour de mettre la main sur la bernache.

L’organisme a évalué la possibilité d’intervenir en hélicoptère, mais cette manœuvre aurait pu effrayer tous les autres oiseaux qui se retrouvent dans ce secteur de la baie épargné par le déversement.

« Les gens qui viennent de débarquer pour l’oiseau m’ont dit qu’il n’y avait rien à faire.  » — Sébastien Bois, résident du canton Arnaud

Pour l’instant, 50 oiseaux enduits d’hydrocarbures ont été trouvés dans la baie de Sept-Îles ; 6 ont survécu.

Seuls les oiseaux très faibles sont capturés pour être nettoyés. Leurs chances de survie demeurent toutefois très minces.

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :