Publié par : Sibylline | septembre 9, 2013

Les cétacés ont un nouveau sanctuaire en Uruguay

saut-baleine-franche9 Septembre 2013 (Frédérique Gilbert). Le Parlement uruguayen a décidé de faire de la totalité des eaux territoriales du pays un sanctuaire pour les baleines et les dauphins.

Cette décision a été approuvée mardi soir par tous les députés. C’est l’Organisation pour la conservation des cétacés (OCC) qui a lancé cette initiative il y a un an.

Selon le texte, « les eaux territoriales et la zone économique exclusive de la République d’Uruguay sont déclarées « sanctuaire pour les baleines et les dauphins » dans l’objectif d’assurer la présence de cétacés dans ces eaux afin de préserver la reproduction et les migrations de ces espèces menacées ».

Cette loi interdit toute activité comme la chasse, la capture, l’agression, le harcèlement, la possession, le transport ou encore la commercialisation de tout cétacé se trouvant dans les eaux territoriales du pays.

Au cours de la dernière décennie, l’Uruguay a développé le tourisme autour de l’observation des baleines franches australes qui s’approchent de sa côte atlantique entre juillet et octobre.

Selon l’OCC, 26 espèces de cétacés croisent au large du pays, parmi lesquelles des baleines franches, des dauphins franciscains ainsi que des orques.

Les pays latino-américains membres du Groupe de Buenos Aires, qui réunit depuis 2005 les pays protégeant les cétacés au sein de la Commission baleinière internationale (CBI), ont proposé de sanctuariser toute l’Atlantique sud.

Des sanctuaires existent déjà au Brésil, au Chili, au Costa Rica, au Mexique, au Panamá et en République dominicaine.

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :