Publié par : Sibylline | août 10, 2013

Attaqué par un requin, il réplique au taser et électrocute 812 baigneurs

Spéciale dédicace au maire de Saint-Leu et au préfet de l’île de la Réunion

Shark10 Août 2013. Pris à partie par un requin, un homme de 42 ans s’est défendu à l’aide d’un taser. Une fausse bonne idée : il est parvenu à se débarrasser de l’animal mais également des 812 baigneurs qui étaient dans l’eau au moment de l’attaque.

Une plage, un requin, un homme

La scène se déroule hier, à 14h, sur une plage sans histoire du sud-ouest de la France. Un requin s’approche du rivage malgré la présence de plusieurs panneaux « Baignade interdite aux requins ». La terreur des mers croise la route de Jacques, 42 ans, qui comprend rapidement que ses intentions ne sont pas pacifiques. Habitué des situations conflictuelles, ce père de famille reste calme et tente de raisonner son adversaire en engageant le dialogue.

Le requin ne semble guère sensible à la démarche de Jacques, il préfère largement s’entretenir avec sa jambe gauche. Sentant que toute tentative d’apaisement est vaine, Jacques réplique à l’aide de son taser dissimulé dans le sac banane accroché autour de sa taille. L’homme, déjà connu des services de Police puisqu’ étant lui-même policier, est électrocuté sur le coup tout comme les 812 personnes en train de se baigner.

Le drame aurait pu être évité

Le requin qui mesurait à peu près «de là à là » d’après plusieurs témoins a été identifié par les spécialistes comme un cas rarissime de requin végétarien. L’animal aurait confondu le baigneur avec une carotte, probablement parce que ce dernier avait abusé d’un spray bronzant de la marque Lidl. L’enquête en cours devrait permettre de comprendre pourquoi le dispositif “Alerte Requin” n’a pas fonctionné. Mis en place en mai 2012, il est censé prévenir les vacanciers de l’approche d’un requin en diffusant la musique des Dents de la Mer. D’après les premiers éléments de l’enquête, le technicien qui a installé le dispositif aurait oublié de brancher les enceintes.

MAJ 12.08.2013 : de source sûre, on apprend chez le boulanger que le technicien aurait des actions chez Roc’Eclerc.

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :