Publié par : Sibylline | juillet 29, 2013

Le taux de mortalité des bélugas en hausse (Canada)

BELUGAS29 Juillet 2013. Le taux de mortalité des bélugas naissants dans la rivière Saguenay et le fleuve Saint-Laurent continue d’inquiéter les scientifiques.

Durant les années 80, les scientifiques ne recensaient au maximum que trois mortalités de bébés bélugas par année le long du fleuve Saint-Laurent, entre Rivière-du-Loup et Matane.

Le directeur scientifique pour le Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM), Robert Michaud, rapporte que depuis le début de l’année, quatre carcasses de bélugas ont été retrouvées. « Je ne sais pas ce que 2013 va nous réserver, mais le départ de la saison ne semble pas calmer nos inquiétudes pour l’instant », dit-il.

L’année la plus meurtrière jusqu’à maintenant a été 2012, alors que 17 carcasses de bébés bélugas ont été recensées.

Les scientifiques essaient de comprendre pourquoi le taux de mortalité augmente, mais le mystère reste entier.

« Il y a plusieurs chercheurs qui examinent encore les pistes qu’on a mises sur la table, mais il n’y a pas d’explication unique, il n’y a pas d’explication dominante pour l’instant. » — Robert Michaud, directeur scientifique du GREMM

Le directeur scientifique du GREMM croit que les coupes budgétaires imposées par le gouvernement fédéral n’aideront pas les spécialistes, puisque des programmes qui permettaient de suivre l’état de santé des bélugas ont disparu.

« C’est une capacité que nous avions de mieux comprendre ce qui se passe dans le Saint-Laurent, précise-t-il. Cette capacité-là de recherche, elle est disparue. »

Il espère tout de même que son organisation pourra identifier la cause de ce taux de mortalité élevé.

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :