Publié par : Sibylline | juillet 28, 2013

Episode fin du mois de juillet du feuilleton “requins île de la Réunion”

28 Juillet 2013 (Frédéric Buyle). Nouvel épisode de ce mauvais feuilleton appelé à la Réunion “La Crise Requin”.

Il y a trois jours les autorités ont annoncé l’interdiction de la pratique du surf et de la baignade sur les côtes de l’ île jusqu’au 1er octobre 2013.

Parallèlement à cela, seront “prélevés” dans le cadre d’une “étude ciguatera” 90 requins (45 bouledogues et 45 tigres)

Les associations prônant la “gestion du risque requin” en attisant la psychose et qui font de la peur leur fond de commerce, semblent avoir réussi à un joli coup en privant les gens sensés de la pratique des activités nautiques et obtenant l’élimination de plusieurs dizaines de requins. Ces “résultats” vont à l’opposé du bon sens.

A eux qui accusent à tout va les politiques et les municipalités d’être responsables des décès consécutifs aux accidents requins, espérons qu’ils endosserons eux-mêmes la responsabilité quand ils auront contribué activement à la mise en place d’un faux sentiment de sécurité après la pêche de ces requins. L’atterrissage sera douloureux.

Forcément, à force de vouloir rendre l’état ou d’autres tiers responsables de sa pratique en milieu naturel on arrive à ce genre de situation ubuesques.

Au même titre, jouer sur la peur plutôt que de s’atteler à une bonne gestion des rejets, à l’urbanisation à outrance du littoral, et surtout à l’éducation des usagers de la mer… ou plutôt à la rééducation et la responsabilisation de ceux-ci.

A force également de soulever l’argument économique et le manque de touristes dont les requins sont, toujours selon ces associations, directement responsables, ils vont peut-être indirectement inciter à créer un vrai tourisme orienté vers le requin qui sait ?

Comme dans beaucoup d’endroits les autorités pourraient comprendre qu’un requin ou un animal marin vaut plus vivant que mort…et que le touriste “plongeur” a une valeur ajoutée plus important qu’un touriste “surfeur”…

Pour ceux qui sont intéressés, chercher “bull shark diving fiji” ou “bull shark diving playa del carmen”… Ce serait plutôt ironique non ? Le clivage serait alors complet! Mais c’est peut-être cela que ces associations recherchent!

Et en octobre, à la fin de ce qui ressemble presque à un ultimatum… Que feront-ils? Les zones seront déclarées “safe” comme par miracle?

Quid une fois encore des données des balises posées sur les requins qui pourraient être rendues disponibles à tous. Libre alors à chacun d’en prendre connaissance et de décider ou non de pratiquer même si cela oblige à utiliser son cerveau.

Malheureusement là aussi, personne ne veut prendre de responsabilités pour les relever ou les diffuser largement… C’est impardonnable.

Aujourd’hui encore j’ai vu passer un énième email demandant aux membres du Comité Régional d’Etudes et de Sports Sous-Marins qui ont accès à ces données de les diffuser mais aucune réaction de leur part. Manque de courage ou plutôt désir de faire plaisir aux copains ou à la famille en leur permettant de se faire de l’argent public en étant chargé de pêcher des requins?

Laissez les gens prendre leurs responsabilités quand ils vont à la mer et déployez votre énergie à faire le travail qui doit être fait en amont en terme de rejets et de changements subis par le littoral.

Un espoir quand même, nombre de surfeurs et d”usagers de la mer” qui sont contre cette “régulation” et pour une pratique responsable et raisonnée de leurs activités fait quand-même plaisir à voir. En fait la grande majorité va dans ce sens.

Pour agir, c’est ici : Save Our Sharks La Réunion

A lire : La face cachée des morsures de requins

Le requin a tué, certes, mais dites la vérité aux réunionnais (un autre point de vue)

Petite bombe en date du 23 Juillet 2013 : Selon une note interne de la mairie de St-Paul, H. Bello et l’Etat auraient volontairement minimisé le risque requin dès 2008 (île de la Réunion)

Source

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :