Publié par : Sibylline | juillet 19, 2013

Attaques de requins : le tribunal administratif donne raison à Thierry Robert (île de la Réunion)

19 Juillet 2013. Le juge des référés du tribunal administratif de Saint-Denis a enjoint vendredi au préfet de la Réunion de mettre en oeuvre des « actions de plus grande envergure » contre les attaques de requin, suite au recours déposé par Thierry Robert.

Le juge des référés « enjoint à l’administration préfectorale de procéder dans un délai de 15 jours » à la « détermination des mesures nécessaires devant être incessamment mises en oeuvre » pour lutter plus efficacement contre les attaques de requin, écrit-il dans son ordonnance, quatre jours après l’attaque mortelle dont a été victime une adolescente de 15 ans dans la baie de Saint-Paul.

« C’est une bonne décision », a commenté Me Vincent Gury, l’avocat de Thierry Robert, en prenant connaissance de la décision, se félicitant d’avoir « obtenu satisfaction ». « Le tribunal reconnaît qu’il existe un danger caractérisé et que les mesures sont insuffisantes », a-t-il ajouté, qualifiant « d’assez rare une telle décision en matière de référé-liberté ».

Sur plusieurs points, le juge des référés Eric Couturier, s’est rangé à l’avis du député-maire de Saint-Leu sur les prélèvements en demandant que soient prises des « mesures plus efficientes » que celles existantes pour « prévenir les risques de répétition de nouvelles attaques ».

Il estime qu’il y un « danger réel et imminent pour la vie humaine » qui implique « la mise en oeuvre par l’autorité préfectorale d’actions de plus grande envergure que celles entreprises jusqu’à ce jour » dont la pêche. « Il ne peut être exclu par principe la possibilité de prélèvemenst conséquents et plus massifs de requins bouledogues, ciblés et localisés, de specimen adultes, y compris dans la Réserve marine », souligne le jugement.

La Réserve nationale marine de la Réunion est considéré par le maire de Saint-Leu M.Robert comme le « garde-manger » des requins et la principale cause de leur prolifération.

Pour agir, c’est ici : Save Our Sharks La Réunion

A lire : La face cachée des morsures de requins

Le requin a tué, certes, mais dites la vérité aux réunionnais (un autre point de vue)

Petite bombe en date du 23 Juillet 2013 : Selon une note interne de la mairie de St-Paul, H. Bello et l’Etat auraient volontairement minimisé le risque requin dès 2008 (île de la Réunion)

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :