Publié par : Sibylline | juillet 17, 2013

Baie de St-Paul : Un requin bouledogue pêché près du lieu du drame (île de la Réunion)

peche-requin-ReunionMercredi 17 Juillet 2013. Les pêcheurs mandatés par la préfecture de la Réunion ont remonté au bout de leurs lignes un requin bouledogue femelle de 3,10 mètres ce mercredi après-midi.

La prise s’est faite dans la baie de Saint-Paul, « à proximité du lieu où est survenue l’attaque du 15 juillet », confirme la préfecture de la Réunion.

A la suite de l’attaque mortelle survenue ce lundi, le préfet avait autorisé par arrêté la pêche du requin suspecté d’en être responsable, conformément à l’orientation qui avait été envisagée à la suite du Comité opérationnel de réduction du risque requin (CO4R) du 13 mai dernier, relative aux mesures post-attaque.

Ndlr Sibylline : suite au portrait robot établi de l’agresseur, les pêcheurs rémunérés par l’argent du contribuable dans la traque du dangereux criminel, n’ont eu aucune difficulté à arrêter ce dernier dans une folle course poursuite et alors qu’il plongeait plus profondément pour échapper à ses poursuivants (le gueux !). Nous ne sommes en mesure de vous informer sur les aveux, concédés ou non, avant la mise à mort. Il s’entend que cette arrestation (massacre, pardon), aura permis de solutionner une étape importante de la sécurité des touristes. Nous remercions les gendarmes pêcheurs et Mr le Préfet de la Réunion. Désormais, la voie est libre…

Dépêche de dernière seconde (heure Paris 00:29, 18/07/2013) : l’un de ses complices a également été jugé : un mâle de 2,80 m, selon l’OPR.

Actualisation 19/07/2013 : un requin tigre fait également partie de la bande. Aucun reste humain n’a été trouvé dans l’estomac des squales et l’expédition punitive a pris fin, sur ordre des autorités.

Cela clôt donc une enquête rondement menée !

Pour agir, c’est ici : Save Our Sharks La Réunion

A lire : La face cachée des morsures de requins

Petite bombe en date du 23 Juillet 2013 : Selon une note interne de la mairie de St-Paul, H. Bello et l’Etat auraient volontairement minimisé le risque requin dès 2008 (île de la Réunion)

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :