Publié par : Sibylline | mai 30, 2013

La plus grande concentration d’hippocampes de France vit dans le bassin d’Arcachon (Gironde)

L'hippocampe du bassin d'Arcachon -ici en photo- représente la plus grande concentration de chevaux de mer en France. (Alexandre Sioc'Han de Kersabiec)

L’hippocampe du bassin d’Arcachon -ici en photo- représente la plus grande concentration de chevaux de mer en France. (Alexandre Sioc’Han de Kersabiec)

30 Mai 2013. Il y a vingt ans pourtant, leur survie était plus qu’incertaine

15cm. C’est la taille des hippocampes nageant dans les eaux du bassin d’Arcachon. Très rares en France, on les trouve notamment dans  le lac d’Hossegor (Landes) et l’étang de Thau (Hérault). Et donc dans le bassin d’Arcachon qui accueille la plus grande concentration d’hippocampes de France selon le recensement effectué au 28 février 2013 par Hippo-ATLAS rappelle l’association Peau-Bleue.

Cet animal n’étant pas comestible et ne représentant aucune source de profit, il est méconnu dans le monde scientifique. Une espèce monogame dont le mâle porte les œufs jusqu’à leur éclosion -en 2011, Océanopolis avait pu filmer la naissance d’hippocampes rapporte Le Télégramme- devrait pourtant être un argument d’intérêt biologique.

Les deux espèces d’hippocampe présentes dans le bassin semblent ainsi moins souffrir de la destruction de leur habitat et de la surpêche qui, il y a 20 ans, ont failli éteindre le cheval de mer.

En Asie, la consommation d’hippocampes ne cesse d’augmenter, la médecine chinoise leur prêtant de nombreuses vertus thérapeutiques décrit le magazine Océan 71, qui a d’ailleurs pu les filmer dans le bassin.

Source


Catégories

%d blogueurs aiment cette page :