Publié par : Sibylline | mai 9, 2013

Une expédition punitive qui ne dit pas son nom (île de la Réunion)

9 Mai 2013. Après l’attaque mortelle de requin, des pêcheurs sont sortis en mer pour repérer le squale à l’origine de cet accident. Il s’agit d’un dispositif « investigation post-attaque » mis en place par les autorités.

Ces investigations « post-attaque » se tiennent juste après une attaque de requin. Thierry Gazzo – du Comité Régional de pêche – explique que ce dispositif permet l’envoi « de pêcheurs » sur la zone de l’attaque pour tenter de repérer le requin.

Une sortie a été programmée hier et deux autres aujourd’hui. Les deux premières opérations, hier et ce matin, n’ont pas permis de repérer le requin à l’origine de l’attaque. Une dernière sortie est prévue cet après-midi.

Quand les pêcheurs repèrent des squales, ils contactent le CROSS (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage) qui leur donne ensuite les « indications » en ce qui concerne le requin : soit le « déplacer vers le large« , « le relâcher » ou « l’incorporer dans l’étude ciguatera qui est en cours« , explique Guy Gazzo.

Ndlr Sibylline : il ne s’agit pas d’attaque mais de morsure (d’investigation ou de dissuasion, cf. cet article).

« Ici, il y a 20 ans de pratique ultra-libre, et là tu leur dis non, tu ne surfes plus là» (source). Caprices d’enfant qui ne supporte pas qu’on lui enlève son jouet ? Respecter l’océan et ses règles, pensez-donc !

Une fois de plus, l’hypocrisie est de mise ! Sans doute s’attend-on, dans les prochaines années, à ce que les mutations génétiques transforment les squales en bons citoyens repentis car conscients qu’ils ont gravement nuit aux intérêts de leurs non-semblables, prêts à aller se dénoncer au poste de police le plus proche après une morsure.

Bref, lorsqu’on l’on confond gouverner et répondre à la vindicte d’une minorité, on ne s’étonne pas qu’il y ait des accidents.

Quant à la soi-disant perte de fréquentation de l’île de la Réunion : 446.500 touristes à la Réunion en 2012, une baisse de la fréquentation modérée

Source

La face cachée des morsures de requins (île de la Réunion)

Advertisements

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :