Publié par : Sibylline | octobre 7, 2011

Le shark shocker, le répulsif anti-requin en vente à Boucan (île de la Réunion)

Vendredi 7 Octobre 2011 (Ludovic Grondin). Solution collective ou individuelle ? Devant l’impatience légitime des professionnels de la mer et des passionnés de surf, certains commerçants sont allés chercher ailleurs des produits destinés à la prévention des attaques de requins. Business ou bouclier réel ? A chacun de se faire une idée.

Le dernier en date se nomme le shark shocker. Le bracelet en néoprène ultra résistant comporte cinq aimants néodimes, les plus puissants que l’on puisse trouver. Le bracelet se ferme avec une bande velcro. Contrairement au shark shield dont le poids et le prix (près de 500 euros) peuvent freiner l’achat, ce dispositif se fixe tout naturellement au poignet ou à la cheville, voir aux deux pour une éventuelle meilleure efficacité.

Et justement, en matière d’efficacité, le distributeur, lui aussi concerné par les attaques de requin puisqu’il est commerçant à Boucan Canot, préfère prendre les devants.

Et l’on reparle du champ magnétique

« Ce bracelet n’est pas un système anti-attaque de requins mais plutôt un répulsif qui limite le risque d’une attaque. Si quelqu’un vous dit qu’il a un produit qui est 100% efficace alors il n’est pas honnête avec vous ».

Cependant, déclinant les limites du produit pour preuve de sa bonne foi, le distributeur local s’appuie malgré tout sur des données scientifiques inchangées par rapport à son petit frère le shark shield. A savoir que les requins peuvent être dissuadés d’approcher de trop près à cause des champs magnétiques délivrés par le bracelet. Ceux-ci viendraient chatouiller leurs capteurs de lorenzini encore appelés « ampoules de lorenzini » situés sur les flancs du nez. A l’approche d’un puissant champ magnétique comme celui du bracelet shark shocker, l’animal serait désorienté et perturbé. Assez semble-t-il pour lui faire passer son chemin.

Cependant, l’intérêt de ces outils, ou de ces gadgets diront certains, est aussi contrecarré par de nombreuses expériences filmées. Plus récemment, lors des recherches sous-marines pour tenter de localiser le corps de Mathieu Schiller, deux plongeurs pourtant équipés du shark shield s’étaient fait charger par un requin bouledogue de 4 mètres selon les pompiers. Le shark shocker passera-t-il des tests grandeur nature concluants ? Pour un peu moins de 50 euros, le jeu en vaut peut-être le bracelet.

Pas très convaincante, la vidéo…

Source

Advertisements

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :